[Tribune] Un nouveau cycle de coopération entre le Togo et l’UE se dessine

Dans une tribune publiée à l’occasion de la fête de l’Europe, Bruno Hanses, Chargé d’affaires a.i. de la délégation de l’UE au Togo a annoncé un nouveau cycle de la coopération conjointe entre l’UE, l’Allemagne, la France et le Togo en 2021.

La Fête de l’Europe est célébrée chaque année au 9 mai. Elle nous rappelle les tous premiers pas de l’intégration européenne. La Fête de l’Europe nous renvoie en l’an 1950, plus précisément à un discours historique de M. Robert Schuman, qui était à l’époque le Ministre des Affaires Etrangères de la France.

Dans son discours, M. Schuman a tendu la main à l’Allemagne. Il lui proposait de reconstruire ensemble l’économie européenne, de faire en sorte que la guerre devienne impossible sur le continent et de promouvoir la paix et la prospérité dans le monde.

A LIRE AUSSI: [Secret de palais]: le visage du nouveau gouvernement de Faure

Aujourd’hui, 70 ans plus tard, l’Europe se trouve à nouveau devant des opportunités et des défis. Des progrès technologiques et scientifiques ainsi que la connectivité nous ouvrent de nouveaux horizons.

Dans un monde qui change rapidement, l’Europe est appelé à défendre collectivement ses intérêts politiques, économiques et sécuritaires. En même temps, l’Europe doit répondre aux inquiétudes de ses citoyens, que ce soit par rapport à la pandémie du COVID-19, au changement climatique, à la migration, à la digitalisation ou à l’exclusion sociale.

De plus, nous devons trouver d’ici fin 2020, ensemble avec nos amis britanniques, une formule pour le « Brexit » qui préserve les intérêts des deux parties.

A LIRE AUSSI:Émeute à la prison de Lomé: Kpatcha Gnassingbé désormais introuvable !

L’année 2020 marque aussi le 75ème anniversaire des Nations Unies. Cet anniversaire revigore la détermination de l’Union européenne de s’engager pour maintenir et consolider un ordre international basé sur des règles communes.

Un ordre international qui met la Charte des Nations Unies au centre et qui vise la paix, la solidarité, les droits de l’Homme et le développement durable pour tous. L’Union européenne, ensemble avec ses Etats membres, continuera donc d’être un acteur fiable, constant et coopératif, un point de référence pour le multilatéralisme.

Lire aussi-Le futur accord entre les Universités publiques du Togo et l’Union Européenne se dessine

C’est ainsi que la Présidente de la Commission européenne, Mme Ursula Von der Leyen, a pris l’initiative de la grande conférence internationale des donateurs, qui en début de cette semaine a donné le coup d’envoi à une coopération mondiale qui implique entre autres l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les scientifiques, l’industrie, la philanthropie et les professionnels de la santé.

A LIRE AUSSI: 4ème mandat : Faure Gnassingbé ou la carte de la sécurité

L’objectif est de développer ensemble, par une vaste collaboration internationale, un vaccin contre le COVID-19, un vaccin qui sera disponible, accessible et abordable pour tous, sans aucune discrimination, un véritable bien public mondial pour le 21ème siècle.

« Jouer enfin notre rôle »

L’année 2020 sera une année clé pour les relations entre l’Europe et l’Afrique. Pas besoin de la pandémie du COVID-19 pour comprendre que notre prospérité et notre sécurité sont étroitement liées. Nos aspirations coïncident. Nous souhaitons tous deux créer des emplois de qualité, gérer au mieux la mobilité humaine, promouvoir l’innovation numérique, augmenter nos échanges commerciaux, concilier croissance économique et environnement, et faire taire les armes en Afrique.

Nous sommes tous deux prêts à jouer notre rôle afin d’atteindre ces objectifs. Le prochain Sommet UE-Afrique, prévu pour octobre 2020, et le nouvel Accord UE-ACP doivent refléter ces nouveaux paradigmes ambitieux. Ils doivent jeter les bases d’un partenariat renforcé et tourné vers l’avenir, fondé sur une compréhension claire de nos responsabilités et intérêts spécifiques communs.

A LIRE AUSSI: Emeute à la prison de Lomé : ce qui s’est réellement passée

Ces grandes mutations à l’échelle mondiale et continentale touchent aussi les relations entre l’Union européenne et la République togolaise. La première édition du Forum économique Togo-Union européenne, en juin 2019, était une occasion privilégiée de faire rayonner le Togo à l’international, et de promouvoir auprès des investisseurs européens les importantes opportunités d’investissement offertes par le Plan National de Développement 2018 – 2022.

De nombreuses manifestations d’intérêt et visites de prospection par des entreprises européennes ont suivi cet évènement, et des investissements importants sont à l’étude, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’agrobusiness et du tourisme.

Un nouveau cycle de la coopération conjointe entre l’UE, l’Allemagne, la France et le Togo débutera en 2021. L’Union européenne souhaite saisir cette opportunité pour continuer à bâtir un partenariat solide et fiable avec le Togo, sur la base de nos aspirations et intérêts communs.

La Fête de l’Europe, ce 9 mai 2020 est ainsi pour moi-même et pour tout le personnel de la délégation de l’Union européenne une belle occasion de renouveler l’engagement de l’UE à accompagner les réformes institutionnelles et économiques ainsi que les efforts de dialogue et de réconciliation au Togo.

24Heuresinfos

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.