Togo – Violences sexuelles sur les jeunes filles : Plan International met les bouchées doubles

76


Les violences sexuelles faites aux filles et aux jeunes femmes constituent l’un des fléaux majeurs qui gangrènent nos sociétés. Elles entravent le développement et l’épanouissement de la gent féminine.

Au Togo, Plan International œuvre d’arrache-pied depuis une année pour transformer et déconstruire les normes et croyances qui sont les causes profondes des violences sexuelles, et ce, dans nos communautés respectives.

A cet effet, il s’est tenu, du 17 au 19 octobre 2019 à Lomé, un atelier à l’endroit des leaders religieux, chefs traditionnels et guérisseurs traditionnels, articulé autour des thèmes « Les violences sexuelles, l’engagement citoyen, le genre transformateur et inclusion, le mécanise de sauvegarde des enfants et jeunes ».

Vue partielle des participants au cours de la séance de restitution des travaux

« On s’est rendu compte que beaucoup de pratiques ne favorisant pas l’épanouissement de la fille viennent du fait que dans nos communautés, les garants de nos us et coutumes sont toujours dans cette dynamique de  présrver des normes qui ne disent pas forcément leurs noms. Cet état de chose ne permet pas aux filles d’évoluer et de terminer leur cursus scolaire, puisqu’entre temps, ces normes et croyances emprisonnent les filles et elles sont victimes de violences sexuelles » , a déclaré Mme Mélanie Gnandi, directrice du Projet ‘Girls Lead’.

Mme Mélanie Gnandi, directrice du Projet ‘Girls Lead’

Avant d’ajouter, « Avec ces leaders, nous voulons avoir leur adhésion pour soutenir les filles et les jeunes femmes qui sont les partenaires de mise en œuvre de ce projet à pouvoir déconstruire les normes et aussi à les amener à s’impliquer dans les instances de prise de décision ».

Le projet piloté par Plan International qui a réuni ces acteurs est dénommé « Autonomisation des filles et des jeunes femmes pour l’engagement citoyen au Togo » ou Girls Lead .

Vue partielle des participants

Girls Lead a, en effet, pour objectif d’amener les décideurs à prendre des mesures concrètes afin de donner un cadre légal et favorable à l’épanouissement de la jeune fille, et par ailleurs, mettre fin aux violences faites aux femmes.

Séance de restitution des travaux

Le projet Girls Lead, notons-le, est mis en œuvre avec le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation et financé à hauteur de près de 2 milliards de francs CFA par Plan International Allemagne.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here