Togo-Vers la création du Centre africain de la cybersécurité

Le Togo et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) ont signé un protocole d’accord pour collaborer à la création du « Centre africain de coordination et de recherche en cybersécurité ».

En tant que pôle régional central d’information et de renseignement sur la cybersécurité basé à Lomé (Togo), le centre agira de manière indépendante et objective dans l’expertise et les activités liées à la promotion de la cybersécurité et à l’enquête sur la cybercriminalité.

« Nous sommes ravis de nous associer à la CEA pour renforcer notre engagement à faire de la cybersécurité une priorité absolue pour nos nations. Nous visons à devenir un pôle numérique important en Afrique. Notre modèle de partenariat avec le secteur privé est une approche innovante que nous voulons mettre en valeur pour inspirer d’autres pays pour un cyberespace plus sûr sur le continent », a déclaré mardi Cina Lawson, ministre togolais de l’Économie numérique.

Les missions de cette initiative couvriront, entre autres, le renforcement des capacités et le soutien aux agences de cybersécurité établies dans les pays africains, la collaboration avec les gouvernements africains, les décideurs politiques, les forces de l’ordre et les experts en sécurité pour créer des cadres efficaces pour évaluer et atténuer les cybermenaces et promouvoir la cybersécurité dans la région. Le centre permettra également de fournir des capacités techniques et de recherche hautement spécialisées pour la promotion de la cybersécurité dans la région.

A ce jour, le Togo est l’un des rares pays à avoir ratifié la Convention de Malabo. Le pays a mis en place un cadre légal et réglementaire adapté à la cybersécurité et mis en place des entités réglementaires telles que l’Agence Nationale de la Cybersécurité (ANCy) et l’Autorité de Protection des Données Personnelles (IPDCP).

Source : icilome.com