Togo-Pourquoi les 5 propositions des FDR retiennent tant l’attention ?

Ce mercredi 10 Août 2022, les Forces Démocratiques pour la République (FDR) étaient face à la presse. Les responsables du parti, avec à leur tête Me Dodji Apévon, ont décrypté l’actualité nationale marquée par le terrorisme et la vie chère. 5 propositions ont été émises par le parti. Le moins qu’on puisse dire est que cette sortie est réussie au regard des appréciations générales générées par lesdites propositions.

Au lendemain d’une rencontre entre le Premier Ministre togolais, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, et les acteurs politiques du Togo, notamment les partis de l’opposition, les FDR ont fait une sortie pour situer l’opinion nationale sur leur analyse de la situation. Cela a été l’occasion pour Me Dodji Apévon de dénoncer d’abord la manière dont le gouvernement tente de traiter l’épineuse question de cohésion nationale, avant d’émettre ensuite 5 propositions pour véritablement recréer les conditions de cette cohésion à laquelle appelle le gouvernement.

Il s’agit tour à tour de la décrispation du climat politique, de la révision profonde du cadre électoral, du respect des libertés fondamentales, de la lutte contre la pauvreté et de la recherche de solutions urgentes à la vie chère. Me Dodji Apévon et ses collaborateurs ont détaillé le contenu de leurs propositions qui, depuis, ne cessent d’être analysées de part et d’autre. Si les FDR ne sont pas le premier parti politique à réagir sur l’actualité nationale, elles ont tout de même réussi à cristalliser toute l’opinion nationale.

Pourquoi cet engouement autour des propositions des FDR ?

D’abord ces propositions ont la particularité d’être objective. Il est difficile voire impossible de voir en ces propositions un intérêt partisan. En demandant la libération de tous les prisonniers politiques et le retour des exilés, le parti de Me Apévon montre son engagement en faveur de tous les autres partis politiques.

Ensuite, elles phagocytent l’essentiel des problèmes auxquels sont confrontés tous les togolais, autant sur le plan politique que social. Ces propositions s’attaquent directement aux racines des maux qui minent la société togolaise.

Enfin, les FDR ont évité le piège des querelles politiciennes incessantes qui poussent les Togolais à se désintéresser de la politique. Cette sortie n’a eu qu’un seul adversaire : les difficultés des Togolais que le gouvernement se montre incapable de résoudre. Aucun parti de l’opposition n’a fait l’objet de dénigrement comme excellent certains responsables de partis à le faire.

A cette allure, Me Apévon et ses amis se mettent en pole position pour les défis politiques qui attendent le Togo.

Barth K.

Source : icilome.com