Togo-Militaires et civils, la richesse ou la misère, c’est entre nos mains ! Que décidons-nous ?

Nathaniel Olympio

Le prix des produits s’envole. Bientôt, le gaz sera réservé aux gens qui habitent les quartiers chics comme cité OUA, tellement le prix augmente. A cette allure, on va tous retourner au feu de bois.

Les civils souffrent de cette vie chère. Les militaires aussi souffrent de cette vie chère. Ensemble, ils partagent la même misère. Et pourtant, ils ne s’entendent pas. Pourquoi ?

Tant que ces deux groupes, je parle des militaires et des civils, tant que ces deux groupes ne vont pas s’entendre, il ne faut même pas rêver que ça ira mieux au Togo. Il ne faut pas espérer que la corruption va disparaître toute seule. Il ne faut pas espérer pouvoir se soigner si on est malade. Tant que militaires et civils ne vont pas s’entendre, il ne faut pas espérer de bonnes écoles pour nos enfants.

Tout le monde va continuer de souffrir, dans son petit coin. Les militaires d’un côté et les civils d’un autre côte, au milieu, il y a la misère, et ils se partagent cette misère.
Bien sûr, ceux qui dirigent le pays et leurs amis ne sont pas concernés par cette souffrance.

Je ne sais même pas pourquoi ces deux groupes ne s’entendent pas. Et qui même leur demande de ne pas s’entendre ? Qui même les force de ne pas s’entendre?
Ce que je sais, c’est que le jour où les militaires et les civils vont décider de s’entendre au Togo, personne ne peut les en empêcher.

Ce que je sais, c’est que le jour où les militaires et les civils vont décider de s’entendre au Togo, la misère va fuir le pays-là, comme une antilope devant un grand feu de brousse.

Ce que je sais, c’est que le jour où les militaires et les civils vont décider de s’entendre au Togo, tout le monde va vivre mieux.

C’est mieux comme ça.

Gamesu
Nathaniel Olympio
17 Août 2022

Source : icilome.com