Togo – Meurtre de Bitala Madjoulba/Expertise balistique: Yark fait une rectification

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile reconnait que le Togo a sollicité la France pour une expertise balistique dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien Commandant du premier Bataillon d’intervention rapide (1er BIR), mais que des armes et leurs cartouches ne sont pas convoyés dans l’hexagone comme il a été annoncé.

L’information circulait depuis avant que le dimanche 12 juillet 2020, la Radio France internationale (RFI) ne la confirme avec des détails intéressants.

« C’est un vol particulier qui a atterri le dernier week-end de juin à Paris. A son bord, des scellés que Calixte Batossie Madjoulba, l’ambassadeur du Togo en France et frère aîné de la victime, est venu remettre à la justice française. Ces scellés ? Des pistolets et des douilles saisis par les autorités togolaises à l’intérieur du camp militaire où le colonel Bitala Madjoulba, commandant du 1er bataillon d’intervention rapide (BIR), a été assassiné. Pour tenter de confondre le ou les auteurs de l’assassinat, les enquêteurs ont décidé de procéder à des expertises balistiques. Leur idée est de comparer la balle retrouvée sur le corps de la victime avec cel-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.