Togo – Me Célestin Agbogan : « Agbéyomé est là, il ne fuit pas la justice »

Contrairement à ce que certains « détracteurs » voulaient faire croire, le député Agbéyomé Kodjo n’a pas fui le pays. Ses avocats rassurent qu’il est toujours là.

Cela fait presque une semaine que les Togolais n’ont plus vu le président national du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD). L’ancien Premier ministre, candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) à la dernière présidentielle, a disparu des écrans radars. Il est introuvable.

Alors qu’il a été convoqué à se présenter le vendredi 10 juillet dernier devant le Doyen des juges d’instruction dans une affaire le concernant, l’opposant au régime de Faure Gnassingbé, dans un message audio publié sur les réseaux sociaux à la veille, jeudi soir donc, disait que sa vie est en danger. Il alertait l’opinion nationale et internationale sur un plan machiavélique ourdi pour l’élimination physique de sa personne. Selon lui, la nouvelle convocation du Doyen des juges cache mal un traquenard.

« L’ultime but de cette nouvelle convocation est de m’éliminer par tous les moyens pour permettre à Faure Gnassingbé de jouir du pouvoir d’Etat usurpé », avait indiqué Agbéyomé Kodjo.

Dans la foulée, l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO) a également sonné l’alerte en parlant d’une tentative d’élimination physique sur le « président démocratiquement élu de la République togolaise ». A en croire cette organisation de défense des droits de l’homme, l’ancien président de l’Assemblée nationale, craignant pour sa vie, aurait pris le maquis.

« Les sources proches de la famille du Dr Agbéyomé Kodjo nous informent qu’il vient d’échapper à une tentative d’assassinat… Selon les mêmes sources, M. Agbéyomé Kodjo se trouverait en ce moment dans le maquis et serait activement recherché par les éléments de la gendarmerie pour, dit-on, son élimination physique », avait publié l’ASVITTO dans son communiqué.

Et depuis, l’on n’a plus aucune nouvelle du « champion » de la Dynamique Kpodzro. Certains « détracteurs » vont jusqu’à dire que l’homme aurait déjà traversé les frontières du pays en se déguisant en femme.

Mais intervenant ce mardi sur les ondes de la radio Victoire FM, Me Agbogan Célestin, l’un des avocats du député Agbéyomé Kodjo rassure. A l’en croire, son client n’a pas pris la poudre d’escampette comme certains internautes veulent faire croire. Selon l’avocat, l’ancien Directeur du Port Autonome de Lomé est toujours dans le pays.

« Vous savez, nous sommes dans un pays où lorsqu’il y a toutes ces petites affaires qu’on essaie de gonfler, si vous ne faites pas attention, c’est votre vie qui va en pâtir. Gabriel Kodjo Agbéyomé nous a fait savoir que sa vie était menacée. Mais il est là, il ne fuit pas la justice », a souligné Me Agbogan.

L’avocat a laissé entendre que son client avait déjà saisi la Cour de justice de la CEDEAO dans cette affaire et que le greffe de cette Cour avait déjà saisi à son tour l’Etat Togolais. Seulement, au lieu d’attendre la décision de la Cour de justice de la communauté, la justice togolaise veut précipiter les choses. Et c’est ce qui justifie les convocations précipitamment adressées ces derniers jours aux membres de la Dynamique Kpodzro.

Rappelons que les membres de la Dynamique Mgr Kpodzro sont accusés par le régime de Faure Gnassingbé d’avoir mis en danger la sécurité nationale, posé des actes subversifs, fait des dénonciations calomnieuses et porté atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

Godfrey Akpa-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.