Togo-L’UCJG lance un nouveau projet pour plus d’engagement des jeunes dans la consolidation de la cohésion sociale

L’Union Chrétienne de Jeunes Gens [en anglais] Young Men’s Christian Association (UCJG /YMCA) poursuit sa mission au Togo, celle de bâtir une jeunesse capable d’œuvrer pour la paix et la justice sociale. Jeudi à Vogan, dans la commune Vo 1, les premiers responsables de cette ONG ont procédé au lancement officiel d’un nouveau projet devant permettre à la jeunesse togolaise de jouer pleinement sa partition pour le vivre ensemble au Togo.

« Promotion de la participation des jeunes dans la prévention des conflits et le renforcement de la cohésion sociale pour une paix durable au Togo ». C’est le libellé du nouveau projet de YMCA. Son objectif principal est de renforcer la participation des jeunes hommes et femmes à la gouvernance publiques en vue de favoriser leur engagement effectif dans le processus de consolidation de la paix au Togo.

Ce nouveau projet consiste à mettre en place dans les communes du pays, des plateformes d’échanges entre les jeunes et les autorités municipales, préfectorales, les confessions religieuses, les forces de l’ordre, les organisations de la société civile, les médias, les CLP , les CIPLEV (Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent) en vue d’une meilleure prise en compte des préoccupations des jeunes dans l’élaboration des plans communaux de développement.

« Nous voulons faire des jeunes, de véritables catalyseurs de la paix et de la cohésion sociale. L’idée c’est de créer des plateformes d’échanges entre les autorités locales et les jeunes. Ceci pour permettre à ces jeunes de prendre part aux débats afin que dans les prises de décision pour le développement des communes, leurs besoins soient également pris en compte. Donc avec ces plateformes, les jeunes aussi auront la possibilité de participer à la gestion de la chose publique et par conséquence s’engager pour la cohésion sociale », a expliqué Degboé-Ayih Kudzo Pierre, coordonnateur dudit projet.

Le projet se propose de couvrir deux régions du pays. Les régions Maritime et Centrale. Au total 10 plateformes multi-acteurs seront créées dans 10 communes des régions su-citées. Dans la région Maritime, 5 plateformes seront mises en place dans les préfectures de Vo et de Yoto. Dans la région Centrale, 5 autres plateformes seront créées dans les préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba.

« Chaque plateforme regroupera au moins 15 acteurs. Nous avons ciblé les jeunes, parce qu’ils sont souvent lésés dans les décisions communautaires. Ils sont aussi les premières victimes des conflits sociopolitiques. Nous voulons désormais mettre les jeunes au cœur de l’action afin qu’ils puissent s’engager dans la gestion de la chose publique », a poursuivi Degboé-Ayih Kudzo Pierre.

Ce projet soutenu par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a reçu l’adhésion du Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo). « Le projet que YMCA vient de lancer est un projet que nous saluons. Il faut dire qu’ici à Vogan, nous, les jeunes, avons un projet similaire que nous exécutons déjà à travers nos différentes structures. Donc nous pensons que ce nouveau projet va venir renforcer nos actions pour la paix et la fin des conflits générationnels qui existent entre les jeunes et les adultes. Le projet viendra mettre fin à la non implication des jeunes dans les décisions communautaires », a indiqué Bagna Kodjo, président du Conseil préfectoral de la jeunesse de Vo et également représentant du Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo).

Rappelons que la cérémonie du lancement officiel du projet a eu lieu jeudi à Vogan. C’était en présence du préfet de Vo, Leguèdè Kokou, du maire de la commune Vo1, Atissovi Afandé, de la représentante du représentant résident du PNUD au Togo, Mme Ahouefa Dovo, du président de YMCA, Hubert Eho et du Secrétaire Général de YMCA, Gérard Kokou Atohoun.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.