Togo-Les six « conseils de sécurité » du député Gerry Taama pour les livreurs à moto

0
126

Dans un posting consultable sur sa page Facebook, Gerry Taama, président du Nouvel engagement togolais (NET) et député à l’Assemblée nationale, donne quelques conseils aux livreurs à moto afin de « réduire les risques » d’accident.

« Livreur à moto, mes conseils de sécurité pour réduire les risques

Étudiant à l’université de Lomé (Benin à l’époque) j’ai fait Zemidjan pour me nourrir et payer mes études. Je suis aussi consultant en protection des personnes et des biens. Voici quelques conseils que je peux donner aux livreurs, pour réduire les risques de drame.

1. Localisez toujours les zones de livraison sur votre application de géolocalisation. Il y’a des quartiers dangereux à Lomé. Ou si la zone paraît très reculée, isolée, refusez de prendre la course. Ce n’est pas à cause de 1000f que quelqu’un va vous agresser et/ou retirer votre moto.

2. Mettez-vous systématiquement en retrait de votre point de livraison (30 à 50m) puis informez votre client de votre arrivée. Vous avez ainsi le temps de voir qui se présente et comment la personne se comporte en sortant. Certains clients seront mécontents, mais c’est votre sécurité qui est en jeu.

3. Évitez des livraisons à des heures trop tardives, sauf si s’agit de clients connus. Encore une fois, votre sécurité n’a pas de prix.

4. Dans la mesure du possible, évitez de livrer des objets de valeur. Un iPhone, un Samsung s24 ou on pixel 8 pro…, que le client vienne chercher au magasin. La tentation du larcin est trop forte. C’est même quelqu’un qui t’a vu quitter le magasin avec l’iphone à livrer qui peut te prendre en chasse. Que le client vienne chercher sa chose.

Deux conseils supplémentaires, qui s’appliquent à tous les motocyclistes et automobilistes.

5. Regardez en permanence dans son rétroviseur, surtout quand on rentre tard. Le moment où vous êtes vulnérables, c’est devant votre portail. Regardez dans votre rétroviseur lors des derniers virages avant d’arriver chez vous. Si vous avez l’impression d’être suivi, fichez le camp et allez dans une place publique. Vous rentrerez chez vous plus tard après avoir levé le doute. Si vous avez la confirmation de la poursuite, pointez dans un poste de police.

6. De même, en arrivant chez vous, regardez bien les parages immédiats. Si vous décelez des présences suspectes, décanillez et revenez plus tard.

Voilà quelques conseils que je peux vous donner. Ils ne sont pas exhaustifs et sont même assez ordinaires, mais aidons nous les uns les autres. Vivants ».

Gerry Taama

Source : icilome.com