Faits divers – Un pasteur échappe au lynchage populaire après avoir mis en enceinte la femme du diacre

0
205

Un pasteur affecté dans un village à quelques kilomètres de Lomé, la capitale du Togo, a échappé de juste à la vindicte populaire grâce à l’intervention in extremis de sa hiérarchie. Au regard de la gravité morale de ses actions, il est actuellement en fuite.

L’ingéniosité des « nouveaux pasteurs éclairés » à tromper les personnes autour d’eux est de plus en plus « brillante ». Le constat est bien malheureux mais il est réel, surtout quand ces « loups » habillés en « agneaux » se retrouvent dans les zones moins urbanisées comme les villages.

Un jeune homme, ayant démontré une certaine volonté à conduire les âmes au sein de sa communauté à Lomé, a été envoyé dans un village du Togo afin de diriger l’église à lui ouverte. Il y a réussi à gagner la confiance des quelques fidèles, surtout celle de son premier collaborateur, le diacre. Dans ce contexte, ce dernier ne voyait aucun mal à mettre à la disposition de son « pasteur » ses biens matériels et sa femme qui lui a déjà fait 4 enfants.

Aussi la femme du diacre pouvait-elle à tout moment préparer à manger au pasteur, avoir des séances de prière avec lui. Cependant l’entourage du diacre ne voyait pas d’un bon œil la promiscuité du pasteur et la femme. C’est ainsi que l’épouse du diacre tomba enceinte. Malgré les rumeurs persistantes attribuant la grossesse au pasteur, le diacre affirmait à tout le monde que « son pasteur » ne pouvait jamais se livrer à une telle immoralité.

Exaspérés d’une telle situation, les jeunes de la localité ont dû interpeller de force le fameux pasteur en le menaçant avec des armes blanches avant que celui-ci ne confesse ses ébats sexuels avec la femme du diacre. N’eut-été l’appel téléphonique de sa hiérarchie qui s’est rapidement dépêchée sur les lieux, il serait passé de vie à trépas.

Conduite à la maison du Chef traditionnel de la localité, la délégation venue de la capitale a dû débourser une somme de 50 000 F CFA pour qu’on laisse ce « pasteur » quitter le village.

Source : icilome.com