Togo-« Helping Hand Rehabilitation » du GAAT : Après les pro bono, place à la réinsertion des ex-détenus

0
441

Le Global Alumni Association of Togo (GAAT) soutient les détenus n’ayant pas les moyens de se payer des avocats. Après des « pro bono » ayant permis à plusieurs détenus de recouvrer leur liberté, le GAAT a lancé, ce mardi 31 janvier 2023 à Lomé, le programme « Helping Hand Rehabilitation » pour faciliter leur réinsertion dans la société.

Ils sont une cinquantaine d’ex-détenus à bénéficier de ce programme de réinsertion. Ils viennent des ressorts des tribunaux de Lomé, Aného, Vogan, Tabligbo, Tsévié, Notsé, Atakpamé, Kpalimé, Kévé. A travers le « Helping Hand Rehabilitation », ils seront accompagnés et encadrés en vue leur réinsertion sociale et professionnelle.

« Le projet contribuera surtout à réduire les récidives, car plusieurs ex-détenus qui n’arrivent pas à se retrouver dans la société après leur sortie de prison, retournent, volontairement ou involontairement, dans les mailles de la justice pour finir dans un système infernal de récidive. Donc le but est de les accompagner afin d’éviter cette situation », a fait savoir Herman Toto, président de GAAT.

Comment les ex-détenus seront-t-ils accompagnés ?

Le programme « Helping Hand Rehabilitation » qui a fait objet d’une conférence inaugurale ce mardi matin à Lomé, va durer 3 ans. Durant ces trois ans, ces ex-détenus seront accompagnés dans leurs différents projets.

« Les ex-détenus qui bénéficient de ce programme ont chacun leur projet. Il y en a qui vont se lancer dans l’élevage, il y en a qui vont se lancer dans la formation professionnelle, par exemple la menuiserie. Il y a d’autres qui se lancent dans la formation en électricité. Nous avons déjà commencé par signer des contrats d’apprentissage pour certains d’entre eux. Nous avons acheté du matériel pour certains. Il y a un parmi eux qui a déjà fait la formation en menuiserie avant d’être en prison. Maintenant qu’il est sorti, nous lui avons acheté des machines afin qu’il puisse commencer son travail », a ajouté Herman Toto.   

Et d’ajouter : « Ces ex-détenus que nous accompagnons sont à Lomé, Aného, Vogan, Tabligbo, Tsévié, Notsé, Atakpamé, Kpalimé, Kévé. Nous les avons rencontrés. Et chaque fois que nous allons vers eux, nous sentons leur enthousiasme d’être réinsérés. Et vous ne pouvez pas imaginer la joie que cela nous procure quand nous les rencontrons. Ils sont très contents. Ce matin même quand ils nous ont vus, ils ont commencé par crier GAAT, GAAT. J’avoue qu’ils ont contents pour ce programme de réinsertion ».

Au niveau de l’ambassade des USA à Lomé, le programme a été approuvé, surtout qu’il s’agit de donner une seconde chance à ces citoyens. « Nous sommes fiers de soutenir ce projet. Parce que la priorité de l’Ambassade des USA au Togo, c’est que le Togo soit un pays prospère. Et la réinsertion des ex-détenus dans la société va beaucoup aider la communauté. Nous attendons que ces ex-détenus, après leur formation, puissent trouver un chemin dans la vie. Nous voulons qu’à travers cette initiative, les autorités togolaise puissent accorder une attention particulière au programme de réinsertion, comme cela se fait aux Etats Unis », a souligné Shannon Ritchie, Directrice, section Affaires publiques à l’ambassade des USA au Togo.  

Source : icilome.com