Togo – Gilbert Tsolenyanu : « Nos réanimations fabriquent des morts pour la morgue, c’est triste »

Même s’ils ne le disent pas publiquement, certains praticiens au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Sylvanus Olympio de Lomé trouvent anormal qu’on réfectionne la morgue, alors que la « réa » est dans un état piteux. Ils estiment que la bagatelle déboursée pour rénover cette morgue pourrait plutôt servir à équiper les salles de réanimation de ce grand hôpital du Togo, communément appelé le « mouroir ».

Ce n’est un secret pour personne. Au CHU Tokoin, c’est la croix et la bannière pour les agents de santé. Ce grand hôpital du pays est dans un état comateux. Et ce, depuis des décennies. Ce centre de soins manque de tout, même pas un scanner. Les matériels existants datent de Mathusalem. Nul besoin de revenir sur l’enfer que vivent les patients dans ce grand centre de santé du pays de Faure Gnassingbé. Simple migraine, et on peut se retrouver à la morgue.

Et justement parlant de la morgue, elle a été réfectionnée, il y a plus d’un an, à coup de millions de francs au détriment de l’hôpital même. C’est à croire que les morts sont plus rentables que les vivants.

Reçu en début de semaine sur les ondes d’une radio de la place, le Secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), G-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.