Togo-Charte des partis politiques : Nathaniel Olympio dénonce un texte « dangereux pour le pays »

Le mardi 24 mai 2022, l’Assemblée nationale a revisité la loi relative à la charte des partis politiques. « La nouvelle loi précise les nouvelles conditions de création de partis politiques notamment par des Togolais d’origine (…) », souligne Yawa Tsègan, présidente de l’Assemblée nationale, dans un tweet. « C’est de la pure folie, une irresponsabilité dangereuse », prévient l’opposant Nathaniel Olympio à travers une publication. Lecture !

Togo : Et maintenant des Togolais de seconde zone !

Que veulent vraiment les autorités togolaises ? Non content d’interdire les manifestations, d’interdire les activités syndicales, de trafiquer les élections pour confisquer le pouvoir d’Etat, et tout cela sans aucune conséquence, le régime togolais crée des Togolais de seconde zone. L’Assemblée nationale vient de modifier la Charte des partis. La nouvelle loi dit clairement que pour être membre fondateur d’un parti, il faut avoir la nationalité d’origine togolaise. Le problème vient de l’interprétation que le régime en fait.

Selon les autorités togolaises, celui qui fonde un parti politique doit être EXCLUSIVEMENT togolais de naissance. Hors, cette interprétation est tout à fait contraire à notre Constitution.

Dans son article 11, la loi fondamentale dit que « Nul ne peut être favorisé ou désavantagé en raison de son origine familiale ».

En clair, cela veut dire que, dès que vous avez un parent togolais, peu importe si votre deuxième parent n’est pas togolais, vous pouvez créer un parti politique. La Constitution confère à tous les Togolais, les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ce que ce régime est en train de faire est dangereux pour le pays.

Il n’y a qu’à regarder ce qu’il s’est passé en Côte d’Ivoire il y a quelques années. Ce même concept, construit autour l’Ivoirité a conduit à la guerre. Ce qui a déstabilisé toute la sous-région.

Aujourd’hui on nous crée la Togolité, c’est-à-dire qu’il y aura désormais de vrais Togolais et des Togolais de seconde zone. La stigmatisation et l’exclusion d’une partie des citoyens ne peuvent conduire qu’à de graves troubles dans un pays. C’est au moment où le Togo est confronté à l’agression terroriste et que l’union sacrée est requise pour y faire face, que les dirigeants du pays décident de créer la haine d’autrui en semant la graine de la division. C’est de la pure folie, une irresponsabilité dangereuse. Je trouve que nous entrons-là, dans une ère de très grande turbulence pour le Togo. En créant ce nouveau concept de Togolité, contraire à la Constitution, le pouvoir cherche à mettre le feu aux poudres.

Tous les acteurs politiques, toute la société civile en général, les défenseurs des droits humains, les syndicats, les intellectuels, les magistrats, les avocats et le peuple tout entier doivent se dresser de manière ferme, contre cette entreprise lugubre qui menace la paix et la stabilité de tous les Togolais.

Gamesu

Nathaniel Olympio

Président du Parti des Togolais

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.