Togo-Championnat national de Véyi : Le consommer local fait son trou

Des compétitions, on en aura toujours dans ce pays. Elles se suivent mais ne se ressemblent pas. « Championnat national de Véyi », c’est la nouvelle trouvaille des Togolais pour promouvoir le « consommer local ».

Ce n’est un secret pour personne. Le vendredi 14 octobre dernier à Aného, le gouvernement togolais a procédé au lancement officiel de la troisième édition du fameux « Mois du Consommer local », placé sous le thème générique : « consommation des produits locaux, facteur d’investissements en faveur des TPME ». Cette campagne qui court jusqu’au mois de novembre, vise à « stimuler une production nationale de biens et services diversifiés et compétitifs, pour faciliter leur accès aux marchés local et international ».

Toujours dans le cadre de cette promotion de « Made In Togo », un concours de consommation du haricot a été organisé le weekend dernier à Lomé, dénommé « championnat national de Véyi ». Cette compétition organisée par le promoteur de « Véyi de la Présidence » vise sans doute à mettre en valeur les produits locaux.

Au total, 4 jeunes se sont inscrits pour cette première édition. Durant à près d’une heure de temps, les candidats ont démontré leur capacité dans la consommation du haricot chaud avec de l’huile rouge et de la farine du manioc (gari). Le 1er de cette compétition a fini son plat à 11min20sec ; le 2èm à 12min15sec, le 3èm à 15min23sec et le dernier a démissionné en cours de jeu.

Le 1er du concours, un certain Mignon Oignon, a reçu une enveloppe de 10.000 FCFA avec des gadgets ; le 2èm une enveloppe de 5000 FCFA avec des gadgets et le 3èm un t-shirt et casquette avec quelques stylos et porte clé.

Le gagnant de cette compétition qui n’a pas manqué de remercier les organisateurs, a profité de l’occasion pour dévoiler au public sa technique de consommation Véyi à une vitesse record.

« Beaucoup de personnes font la bouche qu’ils mangent de Veyi, mais ils ne savent pas qu’il y a des techniques. Quand j’ai vu l’affiche qu’il y a une compétition de Veyi, je me suis dit, pourquoi ne pas participer et démontrer au peuple togolais qu’il y a un grand mangeur de Veyi dans le pays ? Actuellement, je suis très content et fier d’avoir montré cela à mes adversaires. J’aimerais dire aux gens qu’en fait, manger Veyi ne dépend pas de la forme ni du ventre ni de la taille. Il faut des stratégies surtout quand c’est chaud. Vous devez aller molo molo », a-t-il indiqué.

Sur les réseaux, des internautes ont apprécié l’initiative. Ils demandent au promoteur d’organiser au plus vite une deuxième édition. « Moi je n’ai pas eu l’information trop tôt. Sinon j’allais participer aussi. Je serai même le premier de la compétition. Vivement, qu’ils organisent la deuxième édition. Je vais leur démonter de quoi je suis capable en consommation de Véyi », a posté un jeune togolais sur sa page Facebook.

Ps: Véyi, c’est le nom en Ewé du haricot

Source : icilome.com