Togo, Abus et Intimidations : Rafle sauvage nocturne dans des quartiers nord de Lomé.

0
3643

Togo, Abus et Intimidations : Rafle sauvage nocturne dans des quartiers nord de Lomé.

« Jamais Deux sans Trois ». Toute la nuit du samedi 21 au dimanche 22 avril 2018, les quartiers, Agoe, Zongo, Dikamè Bernard Kopé…, supposés être les fiefs du Parti National Panafricain (PNP) à Lomé ont été victimes d’une rafle sans précédent. Conducteurs de motos, Femmes enceintes, Nourrisses, Jeunes et Vieux. Déjà à 21 h, tout ce qui tombe sous les mains des militaires était malmenés, roués de coups et ensuite emporté dans des véhicules vers des destinations inconnues. C’est devenu un crime d’habiter certains quartiers.

Jusqu’à ce dimanche matin, beaucoup de familles sont sans nouvelles de leurs parents. C’était une rafle sauvage qui va certainement continuer à Lomé jusqu’aux jours de la marche prochaine. Le motif est que, soit on est sur une moto sans pièces, soit on n’a pas sa carte d’identité. A défaut de mettre Toute la capitale en Etat de siège pour saper le moral des manifestations, comme à Sokodé, à Bafilo et à Mango, si des quartiers peuvent être ciblés, la dictature croit avoir trouvé une solution.

Décidément, partant des donneurs d’ordres aux exécutants, on se croie, à un moment donné, aux mains des fous habillés au Togo. Il y a quelques semaines notre journal Le Rendez-Vous publiait l’article « Armée togolaise : Bonne guérison aux Sédentaires » que nous vous prions de bien vouloir relire.

Qu’Allah guérisse les forces habillées qui font dans l’exagération si tant est que certains ne contrôlent pas tous leurs sens. SOS vers les milieux autorisés qui continuent à s’intéresser à cet orphelinat de la CEDEAO encore appelé, le Togo. Soyez donc prudent, c’est devenu une habitude, à chaque fois que les marches se préparent, Faure Gnassingbé et ses généraux déchaînent leurs chiens pour décourager les téméraires.

Abi-Alfa

27Avril.com