Togo, la CEDEAO à Lomé : Les À-Côtés d’une Rencontre Ratée.

1
1732

Contrairement à ce que s’évertuent à faire croire les propagandistes de l’ordre ancien, cette rencontre a permis aux chefs d’État de découvrir la face vulgaire et sauvage du régime en place au Togo.

Togo, la CEDEAO à Lomé : Les À-Côtés d’une Rencontre Ratée.

Sur 15 présidents attendus, l’hôtel 2 février a accueilli 11 délégations : 8 chefs d’État et 3 représentants de chef d’État. Les présidents Buhari du Nigeria et Addo du Ghana seront les grand absents. Ils sont pourtant parmi les fers de lance dans la résolution de la crise togolaise; 24 heures avant cette rencontre, les deux présidents étaient en tête à tête à Abuja.

Le président du Niger Mahamadou Issoufou et celui du Sénégal Macky Sall  seront ceux qui ont fait couler des sueurs froides à Faure Gnassingbé : Engagement non tenus dans la sempiternelle crise, violence militaires sur les populations, intervention au Burkina, etc. Le prince a fait grise mine mais cela n’a pas empêché les autres de plus cracher des vérités en face.

A un moment donné, Faure Gnassingbé est obligé de se retirer pour, dit-il, consulter son entourage en laissant ses paires sur leur soif. Ceci devient d’ailleurs une vilaine habitude si on sait que la délégation du régime au dialogue a pris la salle habitude de laisser les autres partenaires et la médiation en attente pendant qu’elle dit être en consultation contrairement au règlement intérieur adopté. Au finish, Faure est parti en consultation pour ne plus revenir dans la sale devant les autres présidents surpris d’un comportement aussi peu protocolaire que voyou si on sait que le président à vie a déjà laissé le président du Ghana seul le jour du lancement du dialogue.

En pleins travaux, les gaz crépitent principalement dans le quartier Ahanoukopè. Le président du Liberia George Weah et celui du Mali Ibrahim Boubacar Kéïta s’inquiètent. Solitoki Esso rassure et ajoute que ce sont les coups de salves dans les cérémonies funéraires du Ghana voisin qui font ces bruits. Le Malien craint une attaque terroriste, Faure rassure, et son homologue de rebondir, tu te rappelles que tu nous avais confirmé que les terroristes sont belle et bien au Togo. Il vous souvient la fameuse affaire de militaires dit égorgés à Sokodé dont Faure s’est servi des photos pour passer chez ses paires et les diplomates pour démontrer le caractère djihadiste du PNP. Les autres chefs s’inquiètent donc et George Whea en bon sportif est obligé de monter au dernier étage pour jeter un coup d’œil sur la ville. Il revient confirmer que les coups d’explosifs se produisent bien à Lomé à quelques kilomètres près. Le Malien de rebondir « ah il faut trouver des abris sûrs, nous nous sommes dans des pays instables et par expérience on sait que quand il y a attaque ce sont les hôtels qui sont ciblés»

La conférence n’avait pas grand-chose à dire sur la Guinée si ce n’est la crise togolaise et l’implication du Togo et de la Côte d’Ivoire dans le coup de force au Burkina.

Source : Le Rendez-Vous N° 326 du 19 avril 2018

27Avril.com

1 COMMENT

  1. N’importe quoi. Ce torchon n’est qu’un tissu décousu de mensonges et de contres vérités. je ne comprends pas pourquoi les gens prennent tant de plaisir à se masturber intellectuellement parlant. D’où tenez vous ces informations contradictoires ? Personne n’est plus dupe au Togo. Chacun sait que l’opposition ou plutôt la fameuse C14 est en perte de repères. Il vaut bien mieux se concentrer sur de nouvelles stratégies qui mènent à la victoire. Au lieu de ça vous pondre des articles qui n’ont pour but que d’endormir le peuple. Ceci étant, tout porte à croire que vous jouez pour le parti au pouvoir.

Comments are closed.