Suspension des journaux : Les décisions de la HAAC « constituent une violation de la liberté d’expression »

Cette analyse vient du premier responsable des Forces démocratiques pour la République (FDR), Me Paul Dodji Apevon qui, dans un communiqué, a condamné ces sanctions en cascade des journaux.

Communiqué
(Relatif à la vague de suspension de journaux par la HAAC)

Les Forces Démocratiques pour la République (FDR) sont surprises de constater que depuis le 23 Mars 2020, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication(HAAC) a procédé à la suspension en cascade du quotidien Liberté, du bihebdomadaire Alternative et de l’hebdomadaire Fraternité, suite à la plainte de l’Ambassadeur de France au Togo.

Sans entrer dans le fond de l’affaire, les FDR font remarquer que les décisions portant sanctions violent de manière flagrante les dispositions de l’article 65 de la loi organique 2018-029 portant modification de la loi organique N° 2004-021 du 15 décembre 2004 relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication.

En effet, conformément à l’article susvisé, ce n’est qu’-

Source : icilome.com

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.