Statut particulier: la CSET met en garde

153

Hier lundi, reçu sur une radio privée de la place, Yaovi Atsou-Atcha, porte-parole de la Coordination des syndicats des enseignants du Togo (CSET), exhorte le Premier ministre à respecter sa promesse, celle de la disponibilité de leur statut particulier avant la rentrée.

Le bon déroulement de la nouvelle année académique 2017-2018 dépendra de ce que le corps enseignant du primaire et du secondaire du public dispose de son statut particulier ou non.

Pour le moment, la CSET faire confiance au Premier ministre, Komi Sélom Klassou, qui a promis que tout sera prêt au plus grand tard avant la rentrée. Le comité de sa rédaction est à pied-d’œuvre. Ses membres lui ont même fait le point la semaine dernière et assuré qu’ils lui rendront le document « dans un très bref délais ».

Yaovi Atsou-Atcha en prend acte et incite l’autorité politique à tenir parole c’est-à-dire que leur statut particulier soit effectivement prêt avant la rentrée. Et il espère qu’il entrera en application sans aucune restriction. Dans le cas contraire, assure-t-il à mots voilés, il y aura des manifestations d’humeur pour obtenir gain de cause.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here