Home Société Sénégal: Macky Sall ou le comble de la lâcheté politique

Sénégal: Macky Sall ou le comble de la lâcheté politique

0
498
Macky-Sall-3.jpg

Nous sommes tous d’avis, que l’opposant charismatique, Ousmane Sonko a eu un différend juridique avec un des ministres de Macky Sall, notamment celui du tourisme où il est question de diffamation. 

Lire aussi:Élection présidentielle au Sénégal: Macky Sall redressé par Barack Obama

Mais dès l’instant où, en première instance, la justice sénégalaise avait condamné le redoutable opposant à deux mois avec sursis et une amende de 200 millions de francs CFA, personne n’aurait crié au scandale si le parquet de Dakar, qui représente donc l’Etat sénégalais, n’avait pas jugé utile et même opportun, de faire appel dans cette affaire purement privée qui ne concerne en réalité que deux citoyens. 

La condamnation de l’opposant Oussamane Sonko à six mois en appel, suite à une action du procureur de la République, rend évidemment compte de l’acharnement politique dont ce dernier est victime de la part de Macky Sall et de son régime qui, bien entendu, le prennent en chasse comme un opposant particulièrement redouté. Cette condamnation oui, élimine monsieur Sonko de la course à l’élection présidentielle de 2024, mais je veux juste avoir une idée sur la fierté et le mérite qu’un mec comme Macky Sall en tire ! 

Comment un président qui se dit être aimé par son peuple, et qui ambitionne de briguer un mandat de plus, après ses deux réglementairement acceptables, peut procéder par des méthodes aussi lâches et irresponsables, pour pousser un jeune ambitieux et adulé par le peuple au silence, juste par peur du lendemain, ou de se voir détrôné par ce dernier ? 

A vrai dire, certains de nos dirigeants en Afrique, ont franchi depuis, le Rubicon de l’immortalité et de l’indécence…Qui l’aurait cru, qu’après avoir combattu aussi farouchement Abdoulaye Wade, avec des mots crus et une hargne sans pareille, Macky Sall pécherait autant, au point de verser dans le ridicule et l’inadmissible ? 

Lire aussi:Togo : le discours peu rassurant du chef de l’Etat sur l’état de la nation

Dans tous les cas, Ousmane Sonko a l’avantage de jouir de la sève juvénile; il a encore, devant lui, le temps et les opportunités nécessaires, pour matérialiser son destin, s’il en a un. Pour le reste, Macky Sall aura juste le temps, de se rendre compte de son éphémérité et de sa finitude qu’elles que soient ses gesticulations du moment. Triste quand-même pour nos pays en Afrique….

Luc Abaki

Source : Togoweb.net