Nouveau gouvernement : Faure n’a que d’yeux pour la crise sanitaire

Le nouveau gouvernement pour le 4ème mandat de Faure Gnassingbé sera connu probablement dans un mois après l’état d’urgence sanitaire. Il faut donc attendre la nomination du nouveau Premier Ministre à partir du 02 juillet suivie de la formation du nouveau gouvernement en même temps ou 72 heures après.


C’est en substance ce que nous avons appris auprès d’une source très proche de la présidence de la République. « La démission du PM et de son gouvernement vont intervenir après l’état d’urgence. Les consultations ont déjà commencé.

A LIRE AUSSI: Opposition: Jean-Pierre Fabre prépare sa revanche politique

On aura le PM et le gouvernement en même temps ou 72 heures,  après la nomination du nouveau PM », rassure la source. A en croire cette source, les consultations sont en cours et que l’on n’attend que la fin de l’état d’urgence prévu pour le 02 juillet pour rendre public le nouveau gouvernement.

Puisque l’état d’urgence face à la pandémie du covid-19 a été décrété le 02 avril au Togo, au lendemain de l’adresse du chef de l’Etat Faure Gnassingbé à la Nation. L’état d’urgence sanitaire a été décrété pour 3 mois et fort logiquement il prend fin en début juillet.

Les Togolais sont donc situés sur la publication du nouveau gouvernement de Faure Gnassingbé. Ces hommes et femmes qui doivent l’accompagner pour le déroulement de son 4ème mandat à la tête du Togo.

A LIRE AUSSI: Togo: Mgr Kpodzro le véritable opposant de Faure

L’attende actuelle n’a rien à voir avec ce que les Togolais ont l’habitude de connaitre à savoir que lorsque le PM démissionne on le maintienne encore en poste.

C’est tout à fait normal que l’on attende la fin de l’état d’urgence parce qu’actuellement le pays traverse une situation particulière où les affaires sont gérées également d’une manière particulière.

Le Togo vit présentement un régime exceptionnel mis en place par le gouvernement actuel pour gérer la crise sanitaire. Ce sera donc incompréhensible que ce gouvernement démissionne et qu’un nouveau se mette en place.

Voilà qui explique l’attente qu’on observe depuis la prestation du serment du chef de l’Etat élu Faure Gnassingbé le 03 mai dernier.

Le gouvernement Klassou depuis l’apparition de la pandémie au Togo a pris des engagements pour juguler la crise. Ce gouvernement a cherché les moyens et continue d’en chercher pour mener une lutte contre la pandémie.

Le chef du gouvernement Klassou et ses collaborateurs ont mis en place des stratégies pour prévenir le Togo d’une situation pire de la maladie du covid-19.

Dans ces conditions, il sera difficile pour un nouveau chef du gouvernement et son équipe de pouvoir maitriser les contours des stratégies de lutte actuelle contre la pandémie.

A LIRE AUSSI: Sécret de Palais: la traque des corrompus pour ce 4ème mandat

Il faut donc attendre la fin de l’état d’urgence sanitaire pour donner la latitude à la nouvelle équipe de mettre en place elle aussi sa stratégie si la pandémie n’a pas été vaincue. Donc le gouvernement actuel est en train de gérer comme on dit les affaires courantes.

Il faut rappeler que constitutionnellement le chef de l’Etat n’est pas contraint de dissoudre le gouvernement actuel pour mettre en place une nouvelle équipe surtout quand il est son propre successeur.

Seulement s’il a promis de nouvelles choses à la population, c’est normal qu’il change d’équipe pour réaliser ses promesses au profit des citoyens. C’est cela qui nécessite de nouvelles personnes à ses côtés pour un nouveau mandat. Parce qu’il a reconnu également que tous les objectifs du mandat passé ne sont pas atteints.

Et donc s’il faut revoir des stratégies, ce n’est quand même pas avec l’ancienne équipe. Puisque les consultations sont en cours, il revient à Faure Gnassingbé qui a entre ses mains le destin du peuple togolais de faire un bon casting pour trouver les hommes et femmes capables de réaliser les désirs du peuple.

Il existe des compétences partout. Après 5 ans passés à la tête de l’exécutif togolais, Komi Sélom Klassou, lui n’a pas assez de chance. C’est vrai, il a fait ses preuves mais les Togolais veulent voir une autre personne. Si Faure Gnassingbé tient compte de l’ancienneté, Klassou serait en train de compter ses derniers jours à la primature.

Mais s’il pense que le PM actuel lui a permis d’atteindre certains de ses objectifs, c’est tant mieux. Les Togolais veulent tout simplement le mieux être qui n’est pas tout à fait au rendez-vous actuellement. Ce qui est sûr on verra les nouveaux visages mais également les anciens dans le prochain gouvernement.

Certains ministres ont fait preuve de pragmatisme au sein de leur ministère et leur reconduction sera bénéfique pour le pays. Par contre d’autres n’ont vraiment pas convaincu et c’est tout à fait normal qu’ils laissent leur place aux autres.

A LIRE AUSSI: Nouveau gouvernement: duel en silence entre Faure et Gilchrist

En attendant la mise en place de la nouvelle équipe gouvernementale et en pleines consultations, la guerre des clans autour du chef de l’Etat se mène sans merci.

Pour certains il faut tout faire pour entrer dans le gouvernement même si cela va couter des sabotages. Ainsi des réseaux se tissent autour des hommes de confiance du chef de l’Etat, chacun veut faire venir son homme au détriment d’un protégé d’un autre baron.

Ceux qui rêvent d’aller au gouvernement pour mettre leurs talents au service du pays n’ont pas de chance simplement parce qu’ils n’ont pas de soutien autour du « Boss ». Les compétences sont là mas personne pour les faire connaitre.

Que le chef de l’Etat soit vraiment éclairé pour sortir un gouvernement de mission au service des Togolais. Les hommes et femmes qui seront choisis seront tout simplement en mission. Pour relever le pays après la crise sanitaire.

 Echos du Pays

Vous aimeriez voir ceci:

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.