Sécret de Palais: la traque des corrompus pour ce 4ème mandat

Le président Faure Gnassingbé a officiellement débuté son 4e mandat le 3 mai dernier. Malheureusement, il démarre ce mandat dans un contexte où le monde entier est menacé par la Covid 19. Actuellement, tous les pays ont des problèmes sur le plan économique.


Le Togo n’est pas du reste. Les dirigeants pensent mettre en place de bonnes stratégies pour relever l’économie de leurs pays. Dans cette optique, ils doivent combattre avec la dernière force la corruption qui gangrène l’économie et le développement des pays.

A LIRE AUSSI:Opposition: Jean-Pierre Fabre prépare sa revanche politique

Pour combattre la corruption, Faure Gnassingbé a mis en place plusieurs institutions. Mais pour le moment, ces institutions tardent à traquer et à punir selon la loi, des personnes impliquées dans des dossiers de corruption.

Très souvent, la presse dénonce des personnes, mais l’autorité compétente semble faire la sourde oreille. Plusieurs analystes pensent même que c’est l’impunité qui fait que la corruption continue.

Par exemple, la haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA)a transmis depuis plusieurs mois ses premiers rapports à la justice.

Elle a remis au Procureur de la République, près du tribunal de première instance de p r e m i è r e classe de Lomé des dossiers des affaires de la CAN 2013 et de la route Lomé – Vogan – Anfoin. Mais jusqu’à présent, il n’y a aucune suite. Et pourtant, ces deux affaires impliquent la disparition de plusieurs millions.

A LIRE AUSSI: Togo: Mgr Kpodzro le véritable opposant de Faure

Sur le plan mondial, 100 milles milliards sont perdues à cause de la corruption. Au Togo, ce n’est pas moins de 100 milliards que le pays perd chaque année.

Au cours de ce 4e mandat, Faure doit relever le niveau de la lutte contre la corruption, maximiser les recettes publiques pour faire face au défi de développement. Il faut aussi rappeler que le Togo s’active depuis quelques années pour obtenir le programme compact du Millenium Challenge Corporation (MCC).

La lutte contre la corruption est un critère très important. Si le Togo aspire vraiment bénéficier de ce programme, il doit faire en sorte que la corruption soit au maximum combattue.

Waraa

Vous aimeriez voir ceci:

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.