Togo: Mgr Kpodzro le véritable opposant de Faure

La semaine dernière, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro a adressé un message, dit-il, au peuple Togolais. Dans ce document d’une quinzaine de pages, il n’a fait que défendre sans preuve tangible la « victoire » de son pion, Dr Agbéyomé Kodjo et s’attaquer, mieux, maudire les acteurs politiques de notre pays notamment Faure Gnassingbé, Aboudou Assouma, Tchambakou Ayassor, le général Félix Abalo Katanga et Jean Pierre Fabre. Il n’a pas aussi épargné l’Eglise.


 A entendre le vieux prélat, des évêques, des prêtres, les leaders de la société civile, des diplomates, des personnalités étrangères et une large frange du peuple togolais reconnaissent que le véritable vainqueur du scrutin présidentiel est Agbéyomé Kodjo.

A LIRE AUSSI: Reprises des cours: pas plus de 15 élèves par classe!

Il demande alors à la Haute Cour de permettre à son pion de prêter serment pour diriger le Togo. Au cas contraire, il va corser sa malédiction. « Je porte ma malédiction d’Assouma, d’Ayassor sans oublier celle de Faure Gnassingbé, de Félix Katanga et leurs collaborateurs solidairement jusqu’à leur septième génération. », indique-t-il tout en citant les passages de Genèse 27,30-38 et Genèse 4,8 à 15 qui ne cadrent même pas avec le contexte.

Est-il permis à un homme de Dieu de se cacher derrière son manteau de religieux pour maudire des gens ? Le vieux prélat crie haut et fort que Jésus est sont parfait modèle. Jésus avait-il maudit des gens ? On s’interroge.  Se sentant évoluer seul dans son combat, il s’attaque à l’Eglise qu’il pensait le soutenir.

A LIRE AUSSI: Opposition: Jean-Pierre Fabre prépare sa revanche politique

« Ooooh ! Mère église est-ce donc comme ça que tu assures la protection des tiens ? Le Christ notre grand maître sera-t-il fier de toi s’il revenait te découvrir dans cet état ? », crie-t-il. Il dit aussi ne pas comprendre le silence de ses frères des Eglises Evangéliques Presbytériennes et Méthodistes.

« Pourquoi se murent-ils dans ce silence assourdissant qui frise la complicité et conforte le forçat dans ses desseins machiavéliques expansifs ? », s’interroge-t-il. Il ne se demande pas pourquoi il est le seul religieux à s’impliquer dans la politique comme s’il était devenu un chef de parti politique de l’opposition.

Excédée par les allégations mensongères que le vieux prélat avait faites sur elle, l’ANC avait menacé le traduire en justice s’il n’apporte pas de preuves. Tout comme dans le cadre de la présidentielle, au lieu de fournir des preuves pour prouver au monde à quel point l’ANC est corrompue, il se sert de son titre d’homme de Dieu  pour intimider Jean Pierre Fabre.

A LIRE AUSSI: Coronavirus au Togo: la date de la réouverture des frontières est connue

« Je profite de l’occasion pour encourager vivement mon enfant Fabre qui brûlerait d’envie de me trainer devant les tribunaux pour l’avoir traité de Judas et de corrompu de ne pas s’embarrasser de quelque procédure dérogatoire que ce soit pour exécuter son projet à l’exemple de son homonyme historique qui a livré Jésus. », lui a-t-il dit avant d’ajouter : « Qu’il n’oublie seulement pas que Judas n’a pas pu jouir des retombées de son forfait.

Il lui aurait mieux valu de ne pas être né. » Décidément, Mgr Kpodzro s’attaque à tout le monde. Les politiques tout comme les religieux. Au Togo, il pense être au-dessus de tous. Il pense être le seul détenteur de la lumière

Divine et le seul capable d’assurer l’alternance politique. Et pourtant, il continue à ternir l’image de l’église. Qui pourra donc l’Arrêter ? La question reste posée.

Waraa

Vous aimeriez voir ceci:

Crédit: aLome.com

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.