Mobilisation pour la marche “noire” du samedi prochain 18 janvier 2018

Mobilisation pour la marche “noire” du samedi prochain 18 janvier 2018
Illustration

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Chères mères, chères sœurs, jeunes filles Togolaises,

La crise sociopolitique que traverse notre chère patrie, le Togo est à un tournant décisif. Elle s’aggrave malgré les grands sacrifices qui marquent le temps. Le régime cinquantenaire des Gnassingbé blesse et tue nos enfants à balles réelles, les emprisonnent, les contraint à l’exile. Nos enfants sont sans emploi. Nos époux sont devenus des chômeurs professionnels à cause de ce système qui continue de troubler nos sommeils et hanter notre existence. Notre honneur et notre dignité sont bafoués et piétinés.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Sur les 7 millions de Togo que nous sommes, seule une minorité accapare les richesses du pays, tandis que la grande majorité croupit dans la misère. Et c’est parce que je suis avant tout, femme, ensuite mère que je veux qu’un avenir serein soit assuré à toute ma génération. Je suis donc concernée par la libération sans condition de ma patrie, le Togo.
Chères mères, chères sœurs, chères filles, femmes togolaises des villes et des hameaux les plus reculés du Togo, il est temps pour nous de nous lever comme par le passé, pour apporter notre touche pour un aboutissement heureux de cette lutte qui perdure. « Ce que femme veut, Dieu veut », dit-on.

Depuis le début de l’histoire de notre cher pays le Togo, le rôle de femme togolaise a été déterminant. Avant, pendant et après l’indépendance, la femme Togolaise a été un élément incontournable et un dernier rempart. Souvenez-vous des Nana Benz qui ont donné une identité à la femme
Togolaise, à travers leur bravoure, abnégation et pugnacité.
En 1933, la femme était là ;
En 1990, la femme Togolaise étant là ;
De 2005 à ce jour, la femme Togolaise signe son emprunte à travers plusieurs initiatives : « Marche rouge des femmes », « Marche nue des femmes », « Semaine sans sexe » toujours à l’actif de la femme Togolaise.
Femme Togolaise, hommage à toi.

L’heure a encore sonné. Oui, parce que je suis femme et mère, parce que je suis Togolaise et combattante, parce que j’aspire à un avenir serein aux générations futures, je vous invite, femmes Togolaises, mères, sœurs et jeunes filles togolaises à prendre massivement part à la marche noire des femmes Togolaises qui se tiendra le 20 janvier prochain dans la capitale togolaise, Lomé.
Togolaise ma sœur, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, répond à l’appel et accomplis ton devoir pour délivrer le Togo du joug de la dictature cinquantenaire comme l’ont fait à l’époque Yaa Asantiwa de Kumasi et Jeanne d’Arc qui ont marqué l’histoire de l’humanité à travers leur bravoure, courage et abnégation.
Lève toi et ensemble, redonnons de l’espoir à nos enfants. La victoire est proche ;
Osons, braves femmes Togolaises que nous sommes. La patrie ou la mort, nous vaincrons.
Les itinéraires sont les suivants:
Eglise catholique d’Adidogome
Station Total de Totsi
Deckon

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.