Mme Adjamagbo-Johnson ne croit pas en l’abandon de la facilitation par Nana Akufo-Addo

0
418


Dans un article de La Lettre du Continent, il est précisé que le Facilitateur du dialogue inter-togolais, le président ghanéen Nana Akufo-Addo serait fatigué de poursuivre son travail. Voici le point de vue de Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l’opposition.

Lorsque la question lui a été posée sur une radio privée, hier dimanche, la Secrétaire générale de la Convention des peuples africains (CDPA), membre de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, a été on ne peut plus claire : « Il (le facilitateur, NDLR) ne peut pas se payer ce luxe-là de se fatiguer du Togo ».

L’opposante précise que si les travaux du dialogue sont au point mort, c’est la faute au régime en place qui n’est motivé que par son envie de rester au pouvoir après cinquante (50) ans. Elle exprime sa confiance à Nana Akufo-Addo qu’elle qualifie de « bonne foi ».

« Nous allons rencontrer le facilitateur ghanéen et nous allons chercher à savoir si le dialogue nous permettra de régler la crise ou pas », ajoute-t-elle.

Selon ce journal électronique très introduit dans les palais présidentiels sous les tropiques, le facilitateur serait lassé de poursuivre son travail étant donné que les deux camps maintiennent toujours leur position. A l’en croire, il aurait discuté avec Faure Gnassingbé et Muhammadu Buhari sur le sujet.

Le 27è dialogue entamé le 19 février, et qui est censé ne durer que dix (10) jours, est suspendu et personne ne sait quand il va reprendre.

A.H.

Source : www.icilome.com