Me Jean-Claude Homawoo : « Ces derniers temps, Dieu est UFC »

89


Jeudi dernier, Me Jean-Claude Homawoo de l’Union des Forces du Changement (UFC) a été l’invité dans l’émission « Audi-Actu » sur la radio Victoire FM. Il était largement revenu sur l’accord RPT/UFC qui a été préparé par Jean-Pierre Fabre, Patrick Lawson… contrairement à ce que les gens peuvent croire.

L’ancien vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) s’est prononcé sur plusieurs sujets de l’actualité sociopolitique du pays, notamment les réformes et les échéances électorales à venir.

L’homme politique est revenu sur les relations que son patron Gilchrist Olympio tissait avec ses fils spirituels avant et après la scission du parti « Détia ».

Selon lui, bien avant le fameux accord RPT-UFC en 2010, Jean-Pierre Fabre, Patrick Lawson… étaient les grands lieutenants, les hommes de confiance du président Gilchrist Olympio. Ils étaient ses fils spirituels préférés. Et ce sont eux qui ont préparé ce fameux accord.

« Vous croyez que c’est M Olympio qui écrit tout ? Non, ce sont ces deux lieutenants, Patrick Lawson et Jean Pierre Fabre qui ont tout préparé. L’UFC et le RPT ont commencé à s’entendre de 2005 à 2010. Vous croyez que c’est le président Faure et le président Gilchrist qui s’assoient tous les jours pour bavarder ? Non. Moi j’ai fait partie des délégations de l’UFC qui ont rencontré des délégations du RPT. Nous avons convenu de beaucoup de choses. Ces messieurs (Jean-Pierre Fabre et Patrick Lawson, ndlr) qui ont été les premiers lieutenants de Gilchrist Olympio, c’est eux qui dictaient et conseillaient au président de l’UFC ce qu’il fallait faire. L’accord du 26 mai n’est pas tombé du ciel. Cela a été préparé », a révélé Jean-Claude Homawoo.

Et de poursuivre : « Je vous dis que ceux qui ont mené tout ce que l’accord a contenu, ce sont ceux-là qui étaient avant les lieutenants de Gilchrist. Ils sont au courant de tout ».

A l’en croire, le président Gilchrist Olympio, 82 ans, attend toujours le retour de ses fils spirituels qui se retrouvent aujourd’hui au sein de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

« M. Olympio a envoyé des missi dominici auprès de Jean-Pierre Fabre et ses amis de l’ANC. Et il est toujours dans l’attente qu’un jour ses fils spirituels lui reviendront », a déclaré Me Jean-Claude Homawoo.

Suivez plutôt l’extrait de son intervention dans l’émission !

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here