Les coulisses de la réunion qui a décidé UNIR à abandonner son projet de manifestation

154
Les coulisses de la réunion qui a décidé UNIR à abandonner son projet de manifestation

Le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) renonce finalement à son projet de manifestation pour le 19 août prochain. Une marche destinée, selon les militants de ce parti, à soutenir la politique du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et président de leur parti.

La décision de renoncement à cette marche a été prise dans la soirée du mercredi 16 août à l’occasion d’une réunion extraordinaire à laquelle ont pris part, une foule de sommités du parti présidentiel. A l’ordre du jour de cette réunion, était inscrit un seul sujet : la nécessité de l’organisation d’une manifestation publique à la même date que le Parti National Panafricain (PNP) de Tchikpi Atchadam et la mobilisation de moyens financiers pour sa tenue.

Au cours des discussions, de nombreux cadres du parti ont purement et simplement rejeté l’idée de descendre dans les rues aux mêmes moments que le PNP, a appris l’Agence de presse Afreepress de sources ayant assisté à la rencontre. Ceux-ci ont estimé qu’UNIR qui selon eux, est une « grande formation politique » ne saurait être contrainte de descendre dans les rues parce que le PNP descendait elle aussi dans les rues. Ils ont réclamé du temps pour une meilleure organisation et ont conseillé au parti d’éviter de donner l’impression d’être en « panique » devant les initiatives de Tchikpi Atchadam.

Une position renforcée par la question de mobilisation de fonds nécessaires à la marche. Les participants à la rencontre ayant relevé le délai trop court laissé à l’organisation pour la préparation et la réussite d’une telle manifestation. Ils ont préféré se concentrer sur la rentrée politique de leur parti et sur l’organisation de son prochain congrès annoncé dans les semaines à venir.

Les adeptes d’une contre-manifestation ont été contraints d’abandonner l’idée et de se plier à la position défendues par la majorité des participants qui ont également parlé du risque d’affrontements entre les militants des deux formations politiques.

A.Y.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here