Immigration irrégulière : La jeunesse de Sokodé sensibilisée par l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière

222
Immigration irrégulière : La jeunesse de Sokodé sensibilisée par l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière

Une journée de sensibilisation et d’information à l’endroit des jeunes de la ville de Sokodé sur les risques liés à la migration clandestine démarre ce jeudi 17 août 2017 dans la ville de Sokodé (420 Km au Nord de Lomé). Œuvre de l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière (Allemagne) en collaboration avec l’association Visions Solidaires et l’Association Humanitaire pour Tous (AHUTO) Suisse, cette campagne de sensibilisation a pour objectif la promotion d’une « migration sûre, ordonnée et régulière » auprès de la jeunesse togolaise.

Selon les organisateurs, la ville de Sokodé constitue une zone de « forte migration au Togo ». La crise politico-économique des années 90 et 2000 au Togo a contraint les populations de cette zone de découvrir de nouvelles horizons dans leurs aventures migratoires. Beaucoup de fils et filles de Sokodé ont ainsi immigrés en Europe et particulièrement en Allemagne en tant que demandeur d’asile ou dans le cadre de regroupement familial. Malheureusement, cette vague migratoire vers l’Europe va se poursuivre par une migration irrégulière via le Niger et la Libye puis à travers la méditerranée.

C’est cette situation dramatique qui a motivé l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière (Allemagne) et ses partenaires à se mobiliser pour sensibiliser les jeunes de Sokodé et leurs parents sur ce fléau et explorer les pistes de solution afin de mettre fin à ce phénomène.

Mercredi 16 août, une séance de travail a eu entre les organisateurs et les autorités locales dont l’objectif est de recueillir leurs avis et suggestions sur la démarche et les stratégies à mettre en place pour amener les jeunes à éviter cette aventure. « Depuis l’élection présidentielle de 2015, le chef de l’Etat a placé son mandat sous le sceau du social. C’est ainsi que plusieurs projets et programmes ont été entrepris visant l’épanouissement des jeunes », a indiqué au cours de cette rencontre, le préfet de Tchaoudjo, Monpiong Matéindou.

Malheureusement, a-t-il déploré, beaucoup de jeunes de Sokodé cherchent à partir en aventure. Selon le Colonel Monpiong, 8 jeunes sur 10 de Sokodé ne jurent que par l’immigration. « Les parents doivent éduquer leurs enfants depuis la naissance jusqu’à leur trouver une place au sein de la société pour qu’ils ne puissent pas constituer une charge ou un danger pour leur communauté », a-t-il dit.

Le secrétaire général de l’Association des Ressortissants Togolais en Bavière, Babadéré Fofana, a déploré la situation et indiqué que les jeunes de Sokodé sont nombreux à tenter l’aventure vers l’Europe et se retrouvent entre les mains de trafiquants qui abusent de leur confiance ou les maltraitent Face à cette situation, a-t-il poursuivi, il urge de sensibiliser les jeunes sur le phénomène et mener une lutte pour décourager les futurs candidats. Il a prôné également, le renforcement des liens entre la diaspora originaire de la région et créer des espaces de discussion entre elle et la jeunesse de Sokodé pour attirer leur attention sur les réalités de la vie en Occident.

Théophile K.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here