Le Togo au plus grand exercice maritime multinational d’Afrique de l’Ouest

0
457

La marine américaine a lancé la semaine dernière un échange d’expertise sur la collecte médico-légale, les tactiques défensives de combat et les premiers secours avec des partenaires africains, notamment béninois, nigérians et togolais, au Centre conjoint de formation à la sécurité maritime lors de l’exercice Obangame Express 23 (OE23), le plus grand exercice maritime multinational en Afrique de l’Ouest.

Le projet AGWE d’INTERPOL se concentre sur le renforcement des capacités au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Nigeria et au Togo pour lutter plus efficacement contre toutes les formes de criminalité maritime dans le golfe de Guinée.

Entre autres opérations, le U.S. Coast Guard Lt.j.g. Nicholas Didiano a dirigé un navire simulé embarquant sur un petit patrouilleur de la marine nigériane. La démonstration a permis de répéter les techniques d’entrée, de dégagement et de sécurisation des navires, et d’arrestation.

« L’exercice est important car il permet aux forces d’apprendre à se protéger et à protéger leurs unités et leurs équipes l’arraisonnement. S’ils rencontrent un quelconque type d’activité illicite, ils seront mieux préparés au risque et à la menace qui les guettent », a déclaré Didiano.

Selon les rapports, les partenaires africains ont trouvé l’échange d’expertise et les démonstrations pratiques utiles pour les opérations qu’ils mènent avec leurs nations respectives.

“Cet exercice est très intéressant . Répéter certaines méthodes que nous connaissons déjà, tout en apprenant de nouvelles techniques est incroyablement utile sur le plan pratique”, a déclaré le major Hermann Houngue, de la marine béninoise. « Surtout les techniques de self défense, il faut les connaître, se protéger, faire son travail. Je ne peux pas souligner à quel point c’est important d’une manière très pratique », a-t-il ajouté.

OE23, l’un des trois exercices régionaux facilités par les forces navales américaines en Afrique, offre des opportunités de collaboration aux forces africaines et américaines et aux partenaires internationaux pour répondre aux préoccupations maritimes transnationales partagées. La coopération en cours de la NAVAF en matière de sécurité maritime avec les partenaires africains vise « à surmonter les défis de la sûreté et de la sécurité maritimes dans la région.»

Notons que l’exercice se déroule dans cinq zones du sud de l’océan Atlantique et du golfe de Guinée, s’étendant de l’île ouest-africaine de Cabo Verde aux côtes centrafricaines de l’Angola, y compris la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et la Communauté économique des États de l’Afrique centrale.

Source : icilome.com