Le Togo actualise son Guide de l’Exportateur

0
439
Le Togo actualise son Guide de l'Exportateur

(Togo Officiel) – Au Togo, le guide de l’exportateur, qui fournit des informations réglementaires et techniques clés aux opérateurs désireux d’accéder aux marchés internationaux, vient de faire l’objet d’une actualisation lors d’une retraite professionnelle qui s’est tenue du 28 au 31 mars 2023 à Kpalimé. Cet événement a regroupé les cadres des ministères chargés du commerce et de l’agriculture, des douanes togolaises, du Port autonome de Lomé (PAL), de la Société d’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur au Togo (SEGUCE), ainsi que des personnes ressources.

Cet outil est essentiel pour les opérateurs économiques exportateurs togolais, la première version ayant été publiée en 2014. Depuis, le Togo a intégré plusieurs accords commerciaux et a réformé ses lois et réglementations pour se conformer aux normes internationales.

Avec l’entrée en vigueur de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’OMC en 2017 et de l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) en 2021, il est devenu nécessaire de mettre à jour ce document pour prendre en compte le nouvel environnement économique.

L’objectif de cette retraite était donc d’actualiser le document en intégrant les outils de facilitation des échanges des accords internationaux et de la Politique nationale du développement du commerce du Togo de 2022. Cette mise à jour devrait permettre aux opérateurs économiques togolais d’être plus compétitifs sur le marché international et de répondre aux exigences des marchés internationaux, selon le gouvernement.

La mise à jour du manuel de l’exportateur s’inscrit dans la perspective d’une Afrique « intégrée, prospère et pacifique » présentée dans l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, qui vise à faciliter les échanges et à renforcer l’intégration économique du continent africain. Cette initiative vise à améliorer les connaissances et compétences des exportateurs africains, pour leur permettre de contribuer efficacement à la promotion de la croissance économique de l’Afrique et à l’augmentation des échanges commerciaux entre les pays africains.

Source : RepubliqueTogolaise.com