Le Nigéria redoute des conséquences régionales de la crise au Togo

Réunis à Abidjan en Côte d’Ivoire pour le Sommet Union Africaines- Union Européenne, les grands leaders des deux blocs continentaux s’émeuvent à l’unanimité presque de la crispation socio-politique au Togo, y compris la première économie du continent, le Nigéria qui s’alarme.

Muhammadu Buhari estime que la crise politique togolaise présage de « sérieuses conséquences régionales ».

Le président nigérian estime que c’est la sous-région ouest africaine qui paiera en premier le « prix du développement » et qu’il urge que les protagonistes au Togo prennent des « des mesures conjointes »

« Ils doivent regagner une confiance mutuelle », conseille le président Buhari. Depuis trois mois, la grogne populaire déstabilise en premier lieu l’économie togolaise, avec les activités économiques tournent au ralenti.

Alors que le dialogue entre l’opposition et le parti au pouvoir est annoncé dans une dizaine de jours, l’opposition réclame des mesures d’apaisement.

Mais selon le ministre de la sécurité le colonel Yark Damehame, cadre du parti au pouvoir, le pouvoir campera sur ses positions au dialogue si l’opposition continue à demander la remise en liberté des « prisonniers politiques.

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.