Le FDP sur l’affaire de viol d’un présumé milicien d’UNIR 20 septembre 2018

5201

Le FDP sur l’affaire de viol d’un présumé milicien d’UNIR                                                                             20 septembre 2018
Donald Sodji, le présumé milicien, auteur de la vidéo

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Une vidéo a fait le buzz à travers les réseaux sociaux dans ces derniers jours. Une scène que le bourreau aurait lui-même filmée. Dans cette vidéo on voit une jeune fille violentée et agressée abusivement par un homme dont toutes les traces permettraient d’identifier.

Cet homme a exposé à bon escient la nudité de la jeune fille en se livrant à toutes les pratiques perverses et ignobles sans le consentement de la victime qui se tordait de douleurs. Ceci démontre à suffisance qu’il était entrain de violer la dernière.

En analysant cette vidéo qui n’expose pas l’homme mais plutôt une partie de son corps et toute son insistance à exposer la partie intime de la jeune fille l’on peut conclure que ce crime qualifié de viole, d’atteinte grave à l’image, à l’intégrité physique et mentale et à l’honneur de la victime est prémédité.
Le FDP condamne avec dernière rigueur cette violence exercée sur la fille contre son gré et exige une poursuite judiciaire contre ce monsieur facilement retrouvable pour être puni conformément aux articles 211 à 216 du code pénal.

Le FDP exige conformément à l’art 13 de la constitution de la République togolaise: ” L’Etat a l’obligation de garantir l’intégrité physique et mentale, la vie et la sécurité de toute personne vivant sur le territoire national” que la jeune fille soit retrouvée par les autorités compétentes pour être examinée et placée sous contrôle afin de suivre tous les soins médicaux et psychologiques.

Le FDP apporte son soutien sans faille à la victime et lance un appel pressant à toutes les organisations de défenses de droit de l’homme, de la protection de la femme et toutes les bonnes volontés pour une action commune en vue d’apporter un soutien et une protection de toute sorte à la victime et d’exiger la poursuite judiciaire du présumé criminel.

Par ailleurs le FDP dans sa politique de protection de la dignité humaine demande aux populations de cesser de publier cette vidéo qui expose et crée une psychose à la jeune fille. Toute personne qui possède cette vidéo est appelée à protéger la victime en la supprimant ou en s’abstenant de la partager.
Le Togo qui se veut un État de droit et de liberté, ne saura tolérer cet acte criminel et crapuleux.

Fait à Kara, le 19 Septembre 2018
Le Président

AGOUZOU Ricardo

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here