La CPI attend le Togo

La CPI attend le Togo

En visite dans la capitale ghanéenne dans le cadre d’une conférence publique organisée par l’Institut ghanéen de gestion et d’administration publique, le président de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré qu’il aimerait voir d’autres pays adhérer au statut de Rome, créant cette juridiction internationale, notamment le pays de Faure Gnassingbé.

Chile Eboue-Osuji, le président de la CPI, depuis Accra, a formulé le vœu de voir la famille des membres de cette institution s’agrandir.

« Je voudrais saisir cette occasion pour lancer un appel au président Akufo-Addo pour qu’il nous aide à encourager des pays comme la Guinée Bissau et le Togo à franchir cette étape dans l’intérêt de l’humanité, comme tous les autres États de la CEDEAO l’ont fait», a-t-il souhaité.

Les autorités togolaises franchiront-elles ce pas ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, 122 Etat ont ratifié le statut de Rome entré en vigueur début juillet 2002.

La CPI est habilitée à connaître des affaires liées au génocide, aux crimes contre l’humanité, aux crimes de guerre…

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.