Jonas Paka rappelle l’importance du Traité sur le commerce des armes

Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre, Jonas Paka explique ici la nécessité du Traité sur le commerce des armes (TCA) dans un entretien accordé à telegramme.228.

Le Traité sur le commerce des armes, rappelle Jonas Paka, est un traité multilatéral qui institue et réglemente la commercialisation des armes dans le but « de prévenir et éliminer le commerce illicite d’armes classiques et empêcher le détournement de ces armes ».

Il rassure que la sensibilisation sur le TCA est un travail permanent parce que, précise-t-il, « l’article 5 du TCA indique que chaque État Partie prend toutes les mesures nécessaires pour mettre en œuvre les dispositions du présent Traité et de disposer d’un régime de contrôle national efficace et transparent. Cela étant, la mise en œuvre concernant les autres mesures de mise en œuvre seront poursuivies ».

La Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre, créée en mars 2001, a réussi à ce jour à « marquer au moins 10.000 armes détenues par des personnes privées ».

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.