Hausse des échanges commerciaux, revue des prévisions de croissance, consolidation budgétaire…, le point sur la situation économique au 1er semestre

0
347
Hausse des échanges commerciaux, revue des prévisions de croissance, consolidation budgétaire…, le point sur la situation économique au 1er semestre

(Togo Officiel) – Au Togo, la conjoncture économique au terme des six premiers mois de l’année 2023 a été plutôt favorable, marquée notamment par des progressions observées dans plusieurs domaines, ainsi que d’encourageantes prévisions de croissance. C’est ce qui ressort de la présentation effectuée mercredi 27 septembre en conseil des ministres, par le ministre de l’économie et des finances. 

Hausse des échanges commerciaux, progression des activités portuaires et aéroportuaires

Selon Sani Yaya, il a été noté une progression des activités portuaires et aéroportuaires (plus de 630.000 passagers à l’AIGE), un accroissement des flux commerciaux et une consolidation des créances sur l’économie.

Comparés au 1er semestre 2022, les échanges commerciaux ont été marqués par une hausse des exportations (+52,3 milliards FCFA) et des importations (+84,9 milliards FCFA). Le taux d’inflation, qui a bondi dans l’espace Uemoa (7,1% en 2022 contre 3,5% en 2021), a baissé au Togo, passant de 7,8% (fin juin 2022) à 6,3% (fin juin 2023). Une décélération qui s’explique notamment par les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la vie chère.

Les prévisions de croissance pour 2023 revues à la baisse 

En perspective, la croissance économique, initialement projetée à 6,6% pour le compte de l’année, est légèrement révisée à 6,4%. 

Le déficit budgétaire poursuit son amélioration, et devrait ressortir à 6,6% en 2023 contre 8,3% en 2022 tandis que la consolidation budgétaire à 3% est attendue en 2025 au lieu de 2026, selon la programmation initiale, a indiqué le ministre. Toutefois, a-t-il souligné, “la réalisation de ces objectifs comporte quelques défis liés au resserrement des conditions de financement”.

Gestion prudente des ressources 

Face à ce contexte d’incertitudes auquel s’ajoute le durcissement des conditions financières, le Président de la République a instruit en vue d’une gestion prudente des ressources budgétaires.

D’ailleurs, cette orientation se reflètera dans le projet de loi de finances rectificative, qui consacre notamment un renforcement des moyens de lutte contre le terrorisme, et une poursuite des politiques de développement en lien avec les priorités de la feuille de route quinquennale.

Source : RepubliqueTogolaise.com