Football: Kossi Koudagba au tournant de sa carrière

65
football-kossi-koudagba-au-tournant-de-sa-carriere

Jeune attaquant qui fait l’unanimité sur le plan local, Kossi Edem Koudagba, 24 ans, dandine entre rester à l’ASCK pour continuer l’aventure en Ligue africaine des champions ou s’expatrier pour d’autres défis.

L’heure du choix est arrivée pour l’ex-buteur d’Espoir FC de Zio. Un moment décisif qui appelle à une réflexion. Jauger le pour et le contre pour ce joueur qui a montré en D2 d’abord puis à D1 qu’il est un sérieux buteur, ne sera pas chose aisée. Toujours est-il qu’à partir d’aujourd’hui, rien ne sera plus pour lui comme avant.

Meilleur buteur du dernier championnat d’élite (avec 12 réalisations), Kossi Koudagba reste l’un des artisans du sacre de l’Association sportive des conducteurs de la Kozah (ASCK). Un titre qui donne droit aux conducteurs de disputer pour la première fois de son histoire la prestigieuse Ligue africaine des champions.

Au premier tour de cette compétition, le représentant togolais a contraint les Buffles de Borgou au nul 1-1 en terre béninoise. La manche retour aura lieu le dimanche prochain au stade de Kégué.

Pour le moment, rien n’est sûr que le joueur soit présent dans l’effectif pour le rendez-vous crucial du 25 août à Lomé. Selon les informations, il aurait cessé de participer aux séances d’entraînement. Une source proche du club, elle, estime qu’il aurait un différend entre le joueur et son président. Sans plus de précision, rajoutant davantage à la confusion.

Dans la foulée, un site internet de la place croit savoir que l’attaquant serait sur le point de rejoindre un autre club à l’extérieur pour une durée de deux ans. Et cette source cite nommément le Rapide Club d’Oued-Zem (RCOZ). Il s’agit d’une équipe marocaine de première division portée sur les fonts baptismaux en 1926 et qui a comme couleurs le bleu et blanc et avec lion comme mascotte.

La supposée relation froide entre le joueur et son président serait-elle à l’origine de son départ ? Ou c’est le contraire ? Pour l’heure, aucun élément en notre possession ne permet d’y répondre avec certitude.

Une chose est sûre : comme tout joueur, c’est normal qu’il ait envie de partir, d’aller monnayer son talent ailleurs, surtout qu’il déjà a tout prouvé sur le plan national. Mais la Ligue des champions n’est-elle pas un meilleur pour trouver mieux que l’actuelle offre ?

Peut-être en s’illustrant à l’extérieur, il aurait plus de chance de rentrer dans les petits papiers de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers. Celui-ci ne lui donne presque pas la chance de prouver sous la tunique jaune des Eperviers de quoi il est capable alors que depuis au moins trois ans, il reste le meilleur buteur sur le plan national.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here