D1 : Un arbitre exclu de toutes activités pendant 10 ans pour corruption active

56
D1 : Un arbitre exclu de toutes activités pendant 10 ans pour corruption active

Les sanctions sont tombées après les investigations liées au match de première division de football du 7 avril dernier à Notsè, entre Anges FC de la localité et ASKO de Kara.

La Commission de discipline de la Fédération togolaise de football (FTF) frappe fort les auteurs de la corruption du match Anges & ASKO. Elle n’est pas allée de main morte pour punir le corps arbitral.

Et donc, Aboza Kpanake, arbitre fédéral, écope de dix ans d’interdiction de toutes activités relatives au football. Il doit en outre payer 200.000 FCFA « pour corruption active ».

Le premier assistant au cours dudit match Moukaïla Adam Biyao, s’en sort avec 8 ans. Lui aussi doit s’acquitter de la même somme « pour corruption passive ».

La troisième personne condamnée n’est autre que le deuxième assistant du nom de Kowou Gnamassou. Il écope de 4 ans et sommé de payer 200.000 « pour corruption passive ».

L’arbitre principal, Raouf Ouro Bagna, est exclu des activités de football pendant les 2 prochaines années. Il doit également payer la même somme « pour avoir couvert les actes de corruption de ses collègues ».

La Commission de discipline ordonne « la confiscation à la charge de M. Biyao Adam Moukaïla, conformément à l’article 63.3 du Code de discipline, des 50.000 FCFA ayant servi de base aux actes de corruption ».

Elle prononce « un avertissement contre M. Bawa Adamou, pour défaut de collaboration ».

Qui a donné l’argent aux arbitres pour fausser les résultats de ce match ? La commission n’en dit rien. Or il n’existe guère de corrompus sans corrupteurs. Ce sont-là les limites de ces investigations qui ne permettent de voir clair dans ce dossier.

La rencontre mise en cause a été gagnée par ASKO 1-0. Une victoire qui a contribué au maintien dans l’élite des Kondona de la Kozah.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here