Duel Faure Agébyomé: les dessous d’une prise de position de Sébastien Nadot

Un député français vole au secours de l’ancien Premier ministre togolais Agbéyomé Messan Kodjo, candidat malheureux de la Dynamique monseigneur Kpodzro (DMK), lors de la présidentielle du 22 février 2020.

Une telle action n’est pas sortie de nulle part. Le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) et ses soutiens en sont pour quelque chose.

A LIRE AUSSI: [Exclusif]: ce que Eyadéma a confié à Faure et Kpatcha dans le Boeing 707 avant sa mort

Mais, qu’espèrent-ils au juste de la part de l’Etat français ? Sébastien Nadot, député français, a saisi mardi dernier, Jean-Yves Ledrian, ministre français des Affaires étrangères sur la base d’une accusation intitulée : « France et violation du droit électoral au Togo lors de l’élection présidentielle ». Dans la liste de ses doléances, M. Nadot demande à la France de prendre des dispositions pour la sécurité d’Agbéyomé Kodjo et de sa famille et pour accompagner le peuple togolais

« Il lui demande quelles sont les actions que la France compte urgemment mener afin d’assurer la sûreté de M. Kodjo et sa famille de nationalité française et d’accompagner les combats du peuple togolais pour la démocratie, dans un pays où les droits de l’homme sont sans cesse bafoués », peut-on lire.

A LIRE AUSSI: Sérail: ce proche de Faure qui est l’homme le plus riche du Togo

Pratiquement un an après cette élection, cette intervention du député français répond certainement à une requête d’Agbéyomé Kodjo et de ses soutiens. Toutefois, une intervention d’un Etat dans les affaires d’un autre Etat est-elle diplomatiquement correcte ? Où met-on la souveraineté dont jouit chaque pays ? A ce jour, il faut remarquer que la France et le Togo entretiennent d’excellentes relations.

En fin de semaine dernière, le ministre togolais des Affaires étrangères le professeur Robert Dussey a été reçu par son homologue français Jean-Yves Ledrian au Quai d’Orsay. La réélection de Faure Gnassingbé dans des conditions de transparence acceptables, a été saluée par plusieurs puissances dont la France.

A LIRE AUSSI: Sérail: voici en 30 dates comment le Togo a basculé dans le chaos!

Alors, à quoi peuvent aboutir les actions d’un député du Parlement français ? Peut-être donner la fausse impression que le Togo est un pays entièrement à part. En tout cas, l’on attend de voir les suites que comptent donner les autorités françaises à ce nouvel épisode. Contrairement à ce que l’on peut lire, le Togo actuellement n’est pas sous tension. Notre pays à l’instar d’autres dans le monde connaît aussi des difficultés. Mais, honnêtement, peut-on parler de tensions à ce jour ?

Et, à l’opposé du ralenti dont parle le député, la gouvernance est en marche depuis quelques mois avec un nouveau gouvernement de grandes compétences. L’on annonce d’ailleurs que le rythme va s’accélérer. Et puis, en ce qui concerne la sécurité de l’ancien Premier ministre, l’actuelle Premier ministre Victoire TomégahDogbé, affirmait il y a quelques mois que personne ne l’avait chassé du pays.

Togo Matin No 856

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.