Dialogue et légalité constitutionnelle

Le dialogue censé s’ouvrir prochainement entre le gouvernement et l’opposition n’hypothèque pas la tenue d’un référendum constitutionnel, a indiqué vendredi Payadowa Boukpessi, le ministre de l’Administration territoriale.

‘Il aura bel et bien lieu et la Commission électorale travaille sur les préparatifs. Il n’y a aucune contradiction entre dialogue et référendum’, a-t-il souligné.

Les Togolais seront appelés à se prononcer sur la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels et sur la réforme du mode de scrutin (uninominal majoritaire à deux tours).

Le référendum est prévu par l’article 144 de la constitution.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.