Dialogue et légalité constitutionnelle

53

Le dialogue censé s’ouvrir prochainement entre le gouvernement et l’opposition n’hypothèque pas la tenue d’un référendum constitutionnel, a indiqué vendredi Payadowa Boukpessi, le ministre de l’Administration territoriale.

‘Il aura bel et bien lieu et la Commission électorale travaille sur les préparatifs. Il n’y a aucune contradiction entre dialogue et référendum’, a-t-il souligné. 

Les Togolais seront appelés à se prononcer sur la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels et sur la réforme du mode de scrutin (uninominal majoritaire à deux tours).

Le référendum est prévu par l’article 144 de la constitution.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here