Coup de tonnerre: Alassane Ouattara prend des décisions inattendues

Le mercredi 21 octobre, le gouvernement ivoirien dans un communiqué a traduit la volonté du Chef de l’Etat Alassane Ouattara de rencontrer l’ancien président de la République, président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire et chef de l’opposition, Henri Konan Bédié.

Lire aussi:Coup de tonnerre: Un ambassadeur ivoirien déshabille Ouattara à Washington

Les événements que l’on observe ces derniers jours en Côte d’Ivoire laissent planer une psychose au sein des populations ivoiriennes. Les manifestations contre le 3e mandat du Chef de l’Etat s’intensifient dans plusieurs localités du pays suite à l’appel de l’opposition pour une désobéissance civile généralisée. De nombreux morts ainsi que des dégâts matériels importants ont été enregistrés.

C’est à travers un communiqué paru hier mercredi dont lecture a été faite par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, que les décisions suivantes ont été arrêtées par le pouvoir en place ; il s’agit de « l’intégration d’une cinquième personnalité à la commission centrale de la CEI au titre de l’opposition, l’octroi d’un poste de vice-président au PDCI dans le bureau de la commission centrale de la CEI et la recomposition des CEI locales ».

Lire aussi:Coup de tonnerre: Guillaume Soro se rapproche de Poutine pour les élections

Ces décisions rappelons-le sont prises juste après les discussions entre le gouvernement, les partis de l’opposition et les émissaires de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La délégation de la CEDEAO arrivée dimanche 18 octobre passé a mis fin à ses travaux lundi 19. 

Dans son communiqué, le gouvernement a par ailleurs invité l’opposition à lever le mot d’ordre de désobéissance civile. Lors des manifestations observées ces derniers jours, des scènes ubuesques ont été observées dans certaines localités du pays.

Ces décisions interviennent alors que lors d’une de ses sorties, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara avait indiqué que les élections auront bel et bien lieu le 31 octobre prochain malgré les nombreuses revendications de l’opposition.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.