Ce que le PNP est allé dire au Quai d’Orsay…

4498
Ce que le PNP est allé dire au Quai d'Orsay...

Il est clair, ce n’est pas une simple visite que le Secrétaire général du Parti national panafricain (PNP), Dr Kossi Sama a effectué au Quai d’Orsay (Paris), au ministère français des Affaires étrangères. Au nom du parti, l’acteur politique est allé faire des propositions de sorties de crise qui n’a que trop duré au Togo.

Le PNP exige que Faure Gnassingbé renonce à un 4ème mandat, même si sa candidature a déjà été annoncée de façon implicite. Le parti de Tikpi Atchadam demande aussi la remise en liberté des détenus politiques, la réalisation des réformes et bien d’autres sujets qui cristallisent l’actualité sociopolitique au Togo.

« La libération immédiate et sans conditions des personnes incarcérées à la suite des manifestations et la libération de tous les détenus politiques. L’institution d’une transition ayant pour missions la réalisation des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales requises, par la mise en œuvre intégrale de la feuille de route de la CEDEAO, l’organisation à terme des élections présidentielles, législatives et locales », telles sont les propositions faites par le PNP, selon le communiqué du parti.

Outre ces propositions, le Secrétaire du Parti national panafricain a également soulevé, lors de son entretien avec les responsables du ministère français des affaires étrangères, les formes de violation faites aux populations dans le cadre des manifestations au Togo.

Le parti a d’ailleurs souhaité que la France interpelle le gouvernement togolais sur « le respect des libertés individuelles et collectives des citoyens, notamment la liberté de manifestation ».

Rappelons que cette visite du Secrétaire général du PNP au Quai d’Orsay, intervient à quelques jours des manifestions pacifiques que le parti a annoncé pour le 13 Avril prochain.

« Le parti de Tikpi Atchadam a demandé à la France de scruter particulièrement les manifestations du 13 avril prochain », apprend-on.

Nicolas

Source : www.icilome.com

3 Commentaires

  1. La prochaine étape sera encore quoi.
    Désormais c’est au quai d’Orsay à paris que se décide maintenant l’avenir du Togo?

  2. Voilà encore une autre génération qui se constitue « esclavage choisi ».
    Pour s’affranchir, il faut le pouvoir pas le vouloir. Car  » être libre c’est refuser l’aide »

  3. Voilà encore une autre génération qui se constitue « esclavage choisi ».
    Pour s’affranchir, il faut le pouvoir pas le vouloir. Car  » être libre c’est refuser l’aide »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here