Brigitte Adjamagbo-Johnson : ‘Il nous faut arrêter tout le processus’

0
493

Le vote par anticipation pour les militaires et les policiers se déroule aujourd’hui. Le reste du corps électoral est convoqué le 20 décembre. Les Togolais devront choisir 91 nouveaux députés.

La coalition des 14 partis de l’opposition rejette ce scrutin et les résultats à venir.

Pour Brigitte Adjamagbo-Johnson, l’une des responsables de ce groupement, il faut tout arrêter et tout de suite

Republicoftogo.com : Avec le vote par anticipation de ce mardi, le processus est lancé

Brigitte Adjamagbo-Johnson : Peut-être, mais notre position n’a pas évolué. Ces élections frauduleuses sans enjeux ne doivent pas avoir lieu. Il nous faut arrêter tout le processus.

Quand il s’agit de l’intérêt supérieur du peuple, il est toujours temps de se ressaisir.

Republicoftogo.com : Malgré les tentatives de blocage de la coalition, les législatives vont se dérouler le 20 décembre. N’est-ce pas un échec pour votre mouvement ?

Brigitte Adjamagbo-Johnson : Ceux qui pensent ainsi sont de petits esprits. Ces élections législatives ne mèneront nulle part.

Republic Of Togo