Au Togo, l’accessibilité géographique aux soins de santé en nette amélioration

0
82
Au Togo, l’accessibilité géographique aux soins de santé en nette amélioration

(Togo Officiel) – Au Togo, les efforts réalisés ces dernières années dans le domaine de la santé ont particulièrement impacté un indicateur : l’accessibilité géographique aux soins de santé. En trois ans (de 2020 à 2023), il est passé de 71% à 90,7%, selon les dernières statistiques. 

Pour y parvenir, le gouvernement a lancé une série d’initiatives, allant du renforcement des capacités d’accueil à celui du personnel de santé, en passant par des mécanismes innovants. Dans ce sens, 86 nouvelles formations sanitaires ont ainsi été construites et 60 autres rénovées, dans le cadre du projet de “Services de santé essentiels de qualité pour couverture sanitaire universelle” (SSEQCU), pour un coût de 40 milliards FCFA.

Si le pays a dans la foulée ouvert son tout premier hôpital de référence, baptisé Dogta Lafiè, les chantiers se sont multipliés sur le volet infrastructurel. Plusieurs formations sanitaires, notamment des centres hospitaliers préfectoraux (CHP) et régionaux (CHR), ainsi qu’un Centre médico-social (CMS) ont été rénovés et équipés. La réhabilitation devrait également bientôt être effective au sein des centres hospitaliers universitaires (CHU) de Lomé et Kara, avec le projet Ellipse dont les bases ont été jetées il y a un an.

78opu

Sur le plan du personnel, plusieurs recrutements ont été lancés depuis 2020 dans diverses spécialités, dans le but de renforcer les ressources humaines, et d’améliorer le maillage du territoire. A ce jour, plus de 2.500 professionnels médicaux et paramédicaux ont ainsi été enrôlés par l’Etat, tandis que les agents de santé communautaires (ASC) ont vu leur présence et implication renforcées

La démarche a ainsi permis d’améliorer la couverture des besoins en personnel de santé au niveau primaire de soins surtout, qui est passée de 36% en 2020 à 46% l’année dernière.

Enfin, l’accessibilité aux soins a également été boostée par des initiatives comme le Programme national d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né ‘Wezou’, qui a permis à ce jour de toucher plus de 400.000 femmes enceintes et faciliter près de 222.000 accouchements, d’après les derniers chiffres.

Maintenir la dynamique

Pour le gouvernement, il s’agit de maintenir cette dynamique, qui a notamment permis au pays d’obtenir de bonnes performances au niveau de l’indice de développement humain (IDH). 

Plusieurs projets sont d’ailleurs en cours, à l’instar de celui des hôpitaux Mère-enfant, avec deux déjà achevés et quatre en cours de construction. En outre, l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle (AMU) devrait permettre de renforcer les acquis. 

Lire aussi:

Formation, infrastructures, équipements…, le Togo améliore son système sanitaire

Source : RepubliqueTogolaise.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.