« Au Togo c’est le règne de la force brute »

L’ancien ministre de la communication, Djimon Oré, président du parti Front des patriotes pour la démocratie (FDP) dénonce la répression contre les manifestants de Doufelgou.


Ceux-ci, au cours d’une marche bruyante, le 12 mai passé, réclamaient la dépouille du colonel Bitala assassiné et la vérité sur ce crime.

Dans une interview  accordée à nos confrère de Togo Infos, Djimon a dénoncé « les méthodes militaires, les méthodes martiales ».

A LIRE AUSSI: Affrontements à Siou : Gilbert Bawara dans tous ses états

«  Pour ce régime, c’est comme si c’est un alibi, il s’attendait à quelque chose ça pour massacrer, comme c’est leur point fort, ils  ont trouvé un aubaine pour  torturer davantage le peuple, ils font plus de victimes que coronavirus même, voilà le danger et il ne peut pas en être autrement puisque ce ne sont pas des compatriotes mandatés par le peuple pour servir le peuple , ils sont désignés par les armes de la France-Afrique qu’il nous ont fait achetés par nos ressources et sont utilisés pour torturer », a-t-il déclaré.

Le salut du peuple togolais selon l’ancien ministre ne passera que par une transition politique qui débouchera sur une assise nationale.

Luc Amen

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.