Affaire « Tiger Révolution »: encore 31 personnes arrêtées dont des Béninois

1

Les personnes arrêtées par les forces de défense et de sécurité sont présentées à la presse lundi après midi. Parmi les personnes, figurent des béninois et bien d’autres. Contrairement aux personnes impliquées dans les attaques du 23 novembre dernier, le groupe de personnes dans les mains de la police se préparait à entrer en action. Les présumés personnes sont arrêtés en possession des munitions de guerre, de cartouche de chasse sans oublier les armes et les amulettes.

Trente et une personne, c’est le nombre d’individus mis aux arrêts par les forces de défense et de sécurité dans la nuit du 25 au 26 janvier 2020.  Les individus  étaient en route vers Lomé mais finalement mis aux arrêts à Davié tandis que, un autre groupe arrivé à Lomé a été démantelé dans une maison à ALINKA. Les individus ont pour mission, de s’attaquer aux institutions de la république comme ce fut le cas le 23 novembre dernier. Objectif, parvenir à empêcher la tenue de l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 22 Février 2020

Selon la police, “cela n’étonne personne quand on entend des audio de certains leaders de partis politiques qui s’insurgent contre l’organisation de la présidentielle en cours”

“La mobilisation de combattants s’est faite, fait savoir la police à Sokodé, au Sokodé et dans le Ghana. Ces différents groupes une fois à Lomé seront renforcés par d’autres guerriers sur place. Dans le cadre de la mobilisation, “Tigre Révolution” a loué le service de quatre (04) béninois qui ont déjà fait leur preuve en agressant des militaires au Bénin tout récemment”, détaille la police au cours d’un point de presse. Et de poursuivre. “Se sentant suffisamment prêts après les préparations mystiques à Tchaouro au Bénin et dans un champ d’anarcades situé à environ 04 Km au nord de Sokodé dans le village de Tchavadi 2, le sieur TOURE Madjidou a fait envoyer de l’argent pour le transport de ses troupes sur Lomé”.

“Le premier véhicule est arrivé vers 02 H et, à l’aide d’un guide, il a été conduit à Alinka dans une maison qui appartiendrait à Master Tiger en attendant le second véhicule”. Et le second véhicule a quitté SOkodé vers 22 H mais, il n’atteindra pas Lomé sa destination. Sur renseignement, il até interpellé au péage de Davié”, renseigne les autorités policières.

C’est suite à cela que, le premier groupe retranché dans la maison de MAster Tiger a été surpris et interpellé.

Face à ce qui se passe, la police appelle tous les concitoyens à ne plus suivre TOURE Madjidou dit “Master Tiger” dans ses instructions.

“Aucune de ces organisations ne pourra inquiéter les forces de défense et sécurité c’est plutôt des pauvres citoyens qu’il va faire jeter en prison voire même faire tuer car les FDS sont déterminées. Ce serpent-là ne peut plus les mordre”, avertit de son côté la police togolaise.

C’est pourquoi, elle demande aux personnes emballées par le mouvement et qui ont du mal à ressortir, de se confier aux FDS et une protection nécessaire leur sera réservée.

Rappelons que, le 23 novembre dernier, 18 personnes étaient arrêtées par la police togolaise suite à l’attaque des forces de l’ordre et de sécurité. Attaque qui a causé la mort d’un gendarme alors qu’on déplore 3 autres gendarmes et 1 policier blessés, et 4 fusils AK47 emportés. Sans oublier les dégâts matériels.

Togotimes.info

Image illustrative

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.