WACA ResIP : les travaux de protection côtière achevés entre Agbodrafo et Aného

0
515
WACA ResIP : les travaux de protection côtière achevés entre Agbodrafo et Aného

(Togo Officiel) – Au Togo, près de six mois après avoir été lancés par le Premier ministre, les travaux de protection de la bande côtière togolaise sur le tronçon Agbodrafo-Aného, inscrits dans le cadre du programme WACA ResIP, sont complètement achevés. Le constat a été effectué vendredi 12 mai par le ministre de l’environnement et des ressources forestières, Foli-Bazi Katari, en supervision sur le terrain.

5689fbk

En avance sur les délais

Concrètement, les travaux réalisés par l’entreprise néerlandaise Boskalis BV et prévus pour s’achever en juin, ont consisté en la construction et la réhabilitation de 14 épis (ouvrages en enrochement destinés à lutter contre l’érosion du littoral) et d’un brise-lame, ainsi que le rechargement de casiers et l’érection d’une digue de sable. 

L’ensemble des gros ouvrages a été réalisé en avance dans les temps, et les travaux sont complètement achevés en ce qui concerne la protection côtière. Il ne reste désormais plus qu’à accélérer la construction des infrastructures sociocommunautaires prévues dans le projet”, a expliqué le coordonnateur du WACA au Togo, Assimiou Adou Rahim Alimi.

Il était important que nous venions toucher du doigt les réalisations opérées sur le terrain, et également exhorter les entreprises locales à accélérer”, a indiqué pour sa part le ministre, à l’issue de sa tournée dans plusieurs localités sur le segment.    

Réaction attendue de la part des acteurs locaux 

Les projets sociaux contenus dans le projet concernent notamment la construction de pistes rurales, d’ouvrages d’assainissements, de plateformes multifonctionnelles, ou encore l’installation d’éclairage.  

Le rendement est loin des attentes, au regard des taux d’exécution et des délais de consommation des différents marchés attribués aux entreprises locales. Il n’est pas concevable que les travaux tardent autant à être exécutés, alors que les populations sont en attente de ces réalisations. Le travail doit être fait et nous disposons d’encore six mois pour livrer« , a relevé Foli-Bazi Katari, avant d’en appeler à des actions urgentes entre les différentes parties concernées pour définir une nouvelle feuille de route aux fins de l’exécution des chantiers. 

Pour rappel, le programme WACA ResIP, financé par la Banque mondiale et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), est déployé dans six pays d’Afrique de l’Ouest. En dehors de la protection côtière, il aborde d’autres volets comme la lutte contre les inondations et les pollutions, ou encore la préservation des écosystèmes. 

S’il est prévu pour initialement s’achever le 31 décembre prochain, le programme bénéficiera très prochainement d’un appui significatif de l’Agence française de développement (AFD), pour le financement de travaux sur le tronçon Gbodjomé-Agbodrafo.

Source : RepubliqueTogolaise.com