Voici ce que serait le Togo sous les Allemands jusqu’à l’indépendance, selon Dr Christian Spieker

0
254

L’Afrique a deux principales puissances coloniales jusqu’à l’obtention des indépendances : le Royaume-Uni et la France. L’Allemagne, elle, a perdu les siennes en 1914-1918 à cause de sa défaite face aux alliées dans la Guerre. Comment seraient les choses dans notre pays si on était resté colonie allemande jusqu’à l’indépendance ? C’est à ce travail d’imagination que je me livre. Chacun est libre aussi d’imaginer à sa façon, ce que serait notre pays et donner son point de vue. C’est un travail d’imagination et de  réflexion.

C’est une imagination qui peut être de bon côté comme de mauvais côté. C’est par rapport à ce qui se passe dans nos pays francophones ces derniers temps que je me pose ces questions sur les systèmes anglais, allemand et français pour l’Afrique et son développement.

L’Allemagne n’ayant plus de colonies après 1918 et même au Togo depuis 1914, nous ne pouvons pas prédire ce qui aurait pu être sa politique coloniale en Afrique et en particulier dans notre pays qui serait appelé Togoland et non Togo tout court. Ce qu’on peut dire avec certitude, c’est la transmission de sa culture, c’est-à-dire sa rigueur dans le travail, sa méthode et son système éducatif avec la rigueur dans la gestion de la chose publique. Le reste, on ne sait pas ce qui allait se passer concrètement et comment elle allait gérer ses colonies jusqu’à l‘indépendance. Ça, chacun peut se faire une idée et imaginer à sa manière ce que serait ce Togoland. Ce n’est pas une question de nostalgie mais de jugement intellectuel pour se faire une idée et savoir à quelle étape du développement seraient ces pays qui ont rencontré à la première heure l’Allemagne et faire ensuite une comparaison avec les pays colonisés par le Royaume- Uni et la France.

Ce que l’on sait aussi, c’est que les noms comme Jean, Justine, Sylvain,  Charlotte, Vincent, etc…, qu’on a connus dans le système français, ne seraient pas connus de nous. Tout serait allemand comme Jörg, Christoph, Claudia, Mirjam, Stephan Josef, Rainer, Haussmann, Richter, Ria, Müller, Schneider, Meyer, Bauer, Baumann, Schreiber, etc… Y aurait-il de bases militaires allemandes en Afrique comme la France les a installées dans presque ses colonies pour faire et défaire les régimes mis en place ? Je doute fort et je peux dire non car l’Allemagne laisse une certaine liberté aux nationaux et attache une importance particulière aux règles et aux ordres établis. La preuve en est que le Directeur de Goethe Institut à Lomé est un Togolais alors que le Directeur d’Institut français à Lomé est un Français.

Notre pays serait aussi sans doute un Etat fédéral et nos régions seraient des Etats fédérés ou des Länder. Le système éducatif serait très différent aussi de ce que l’on a aujourd’hui. Les régions auraient une autonomie plus large dans la gestion de leurs ressources. Notre mentalité serait aussi tout autre qu’aujourd’hui. Bref, tout serait allemand dans notre façon de faire, même notre système politique ne serait pas un régime présidentiel mais parlementaire. Inutile de dire que notre langue de travail serait Deutsch (allemand) comme le Français l’est aujourd’hui dans notre pays.

Cette imagination permettrait de comparer le développement économique et social que connaîtrait notre pays avec les autres colonies françaises de la sous-région qui nous entourent comme le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, la Côte d’Ivoire etc… Notre pays serait-il meilleur ou plutôt serait devancé par ces pays francophones décriés maintenant ? À chacun de l’imaginer.

Sans doute que dans nos comportements et habitude du point de vue caractère, il y aurait aussi un changement de mentalité. Dans les colonies allemandes la façon de faire et d’agir ne serait pas trop éloignée du système anglais mais serait très éloigné du système français que nous connaissons aujourd’hui. C’est dans l’imagination que les choses se passent.

Le système anglais, on l’a connu chez nos voisins nigérians et ghanéens. Il y a une certaine liberté et leur manière de faire et de penser. Ceux qui ont vécu dans ces pays anglophones sont mieux placés pour faire cette comparaison avec le système français  mais j’en sais quelque chose avec le système allemand que malheureusement on n’a pas vécu.  Ce que tout le monde sait, c’est que la mentalité anglaise est carrément différente de la mentalité française. On ne voit pas des bases militaires anglaises partout dans ses anciennes colonies ou l’organisation des coups d’Etat militaires pour imposer des hommes dociles en vue de servir ses intérêts comme dans le système français. Donc le système français, la mentalité, son système éducatif,  sa politique, l’imposition de sa monnaie CFA à ses colonies, l’installation des bases militaires partout, sont des choses que le système anglais n’a pas connues et qu’on ne connaîtrait pas sûrement avec le système allemand aussi mais qui ont beaucoup porté préjudice aux colonies françaises, que l’on veuille ou pas.

Tout ceci a beaucoup retardé le développement dans ces pays francophones même si tout aussi n’est pas non plus rose dans les colonies anglaises.

 Mais, ceux qui n’ont jamais vécu, ni dans les pays anglophones, ni en Allemagne, ne comprendront pas cette démarche à laquelle je me livre. Ils verront tout beau dans le système français car ils n’ont connu que cela et on ne pourra pas leur en vouloir. Pour mieux appréhender et faire une comparaison de deux ou trois choses, il faut vivre deux ou trois expériences.  Donc, ceux qui n’ont jamais quitté le Togo ou n’ont jamais vécu dans un pays anglophone ou en Allemagne, auront du mal à  comprendre cette démarche. Mais on peut leur pardonner s’ils voient les choses autrement et pensent que la France et son système sont les meilleurs au monde parce qu’ils n’ont jamais vécu dans un pays anglophone ou en Allemagne pour mieux faire cette comparaison.

Comme l’a dit Aimé Césaire « Le malheur de l’Afrique c’est d’avoir rencontré la France ».

Dr. Christian Spieker

Président de l’association GERMANY IS BACK

Source : icilome.com