Violences au Togo: de sévères sanctions annoncées par la CEDEAO

Les auteurs des violences constatées lors des récentes manifestations au Togo ne resteront pas impunis. C’est en tout cas ce qui ressort une intervention du président Ivoirien Alassane Ouattara qui vient de se prononcer sur la crise politique au Togo.

Selon le président Ivoirien, la CEDEAO s’apprêterait à prendre des « mesures vigoureuses » à l’encontre des auteurs des violences constatées lors des dernières manifestations dans le pays.

« Nous condamnons la violence quelle que soit son origine. (…) Les manifestations doivent pouvoir se faire mais de manière pacifique. (…) Toute violence doit être punie et la Cedeao jouera pleinement son rôle », a indiqué Allasane Ouattara.

Lire aussi: « Annulée à Lomé la conférence ministérielle de l’OIF se tiendra à Paris »

Pour le président Ivoirien, le retour d’un climat social apaisé au Togo passe inévitablement par les négociations, « seules voies royales pouvant aboutir à une entente entre les protagonistes ».

Il faut noter par ailleurs que les dernières manifestations des 20 et 21 septembre dernier ont été marquées par la sortie des milices armées qui ont commis des exactions sur des manifestants. Des actes qui ont été condamnés par plusieurs leaders de l’opposition et le ministre de la sécurité Yark Damehane.

Selon les organisations internationales de défense des droits de l’homme, environ 16 personnes, dont deux militaires, ont été tuées depuis le début des manifestations.

TogoWeb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.