Vie chère : le gouvernement explique et détaille ses nouvelles mesures d’appui

Vie chère : le gouvernement explique et détaille ses nouvelles mesures d'appui

(Togo Officiel) – Quatre ministres du gouvernement Tomegah-Dogbe sont revenus en détail ce jeudi 28 Avril 2022, sur les nouvelles mesures d’appui du gouvernement, pour aider la population togolaise face à la hausse du coût de la vie, annoncées la veille par le Chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, lors de son adresse à la nation à l’occasion du 62è anniversaire de l’indépendance togolaise.

Devant les médias, les ministres porte-paroles du gouvernement, Akodah Ayeouwadan, en charge de la communication, Christian Trimua, en charge des droits de l’homme; ainsi que Kodjo Adedze, en charge du commerce et de la consommation locale, et Kanka-Malik Natchaba, secrétaire général du gouvernement, ont expliqué plus en détail les différents mécanismes de soutien déployés par l’exécutif.

2 les ministres reviennent sur les mesures dappui du gouvernement red

Ainsi, ces quatre mesures phare, dont notamment l’exonération de la TVA sur les produits de consommation importés et locaux, la suspension du paiement des taxes de tickets de marché au cours des 3 prochains mois à compter de mai 2022, vont coûter au gouvernement environ 5 milliards FCFA sur les 3 premiers mois, et celles-ci ne devraient pas impacter la trésorerie des communes, selon les premières estimations du ministre en charge du commerce, Kodjo Adedze.

Dans le détail, « l’Etat interviendra sur la base des prévisions qui existent déjà. Les communes ne perdront pas de ressources de fonctionnement », a-t-il précisé, en lien aux taxes municipales sur les tickets de marchés. « Ces interventions devraient coûter à l’Etat autour du milliard de FCFA, pour la suspension des prix du Tickets », et « pour les mesures en termes de plafonnement des prix des produits de consommation, et d’exonération de la TVA sur les 3 mois, l’évaluation des coûts se situe autour de 4 milliards FCFA », a-t-il ajouté.

Outre ces deux mesures, l’Etat prévoit notamment de suspendre dès le mois de mai jusqu’à la fin d’année, le remboursement de l’avance d’un mois sur salaire accordée aux fonctionnaires en début d’année, un plafonnement des prix des produits de consommation locaux et importés, et une réduction de 2 points (ou 4 points pour les plus défavorisés) du taux d’intérêt pour les crédits accordés via le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).

En ce qui concerne l’avance sur salaire, octroyée pour appuyer les fonctionnaires dans un contexte de hausse des prix des produits de consommation, le gouvernement n’exclut pas une exonération pure et simple. Si la mesure n’est pas encore sur la table, elle pourrait être envisagée selon l’évolution de la situation socio-économique (en lien avec les cours des produits d’importation), et qui « fait l’objet d’un suivi permanent de la part du gouvernement », selon le ministre Secrétaire général Kanka-Malik Natchaba.

Selon les ministres, d’autres mesures de soutien au pouvoir d’achat des citoyens, sont également à l’étude.

Lire aussi:

Vie chère : le gouvernement annonce de nouvelles mesures

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.