Vers un rabais des prix des produits de première nécessité ?

436
Vers un rabais des prix des produits de première nécessité ?

Des préoccupations ont été exprimées par rapport à l’augmentation démesurée des prix des produits de première nécessité, notamment le carburant, l’électricité et d’autres taxes lors de la dernière réunion du Conseil national du dialogue social (CNDS) tenue ce samedi entre membres du gouvernement togolais et représentants des centrales syndicales.

« Un effort à l’avenir aussi bien sur la communication et la concentration entre le gouvernement et les partenaires sociaux notamment les centrales syndicales, tout en tenant compte de la délicatesse de la question », a déclaré Gilbert Bawara.

Pour le porte-parole de la coordination des centrales syndicales Ephrem Tsikplonou, cet entretien avec les membres du gouvernement togolais est prometteur.

« Nous nous sommes accordés sur un rapport d’étape pour pouvoir essayer d’identifier concrètement ce que les travailleurs ont eu. Dans les prochains jours, je crois qu’il y aura beaucoup de choses. Nous avons ensemble essayé de voir ce qui peut être fait dans les meilleurs délais. On ne peut pas augmenter sans penser au panier de la ménagère qui est toujours vide », a-t-il confié.

Mise à part la requête concernant la hausse de certains produits, d’autres requêtes telles que la généralisation des prestations de service de l’Institut national d’assurance maladie (INAM) qui, jusqu’ici, n’est disponible que pour les agents de la fonction publique. La situation des retraités, l’amélioration des conditions de vie et de travail des Togolais et la prochaine modification du code du travail ont été également abordées et des recommandations formulées à l’endroit des membres du gouvernement lors de cette rencontre.

« Cette modification sera accompagnée par une adaptation de la convention collective interprofessionnelle et des conventions sectorielles. Mais en attendant, toutes les normes en matière de travail doivent être pleinement respectées. Le conseil, c’est à la fois un organe de prévention et de résolution des conflits sociaux qui comporte les représentants du gouvernement, des organisations », a rappelé le ministre de la Fonction publique et du Travail.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here