Université de Lomé : un mouvement d’humeur se profile à l’horizon

180

Les enseignants de l’Université de Lomé réunis du SEST et du SNES annoncent une grève dans les tout prochains jours. En toile de fonds de ce mouvement d’humeur, des précomptes effectués sur leurs salaires après la grève illimité lancée le 25 juin dernier. Pour Dodzi Kokoroko, président de l’Université, c’est la loi qui exige ces précomptes.

Ces enseignants ne récoltent que les pots cassés de leur grève illimitée dont les revendications tournaient autour de 11 points et qui qui a été suspendue suite à des négociations avec les autorités universitaires et le ministre de l’Enseignement Supérieur Nicoué Broohm.

C’est en ce mois de juillet que les enseignants chercheurs regroupés dans le syndicat remarquent que des précomptes ont été effectués sur leur salaire. Seulement, la pilule passe mal au sein du corps enseignant. A cet effet, une assemblée générale est annoncée dans les jours à venir afin de décider des actions à venir.

Le président de l’Université quant à lui a envoyé une note au corps enseignant qui les appelle à «la modération devant le recours au droit de grève au risque de consacrer un service public universitaire à éclipses ». Et d’ajouter que les précomptes suites à des grèves ont toujours été appliqués conformément aux textes en vigueur.

Nous y reviendrons!

Magnim Karouwe

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here